2

20 mai à Mbouda : un commandant proche de Biya gifle le mari de sa maitresse dans un bar et se fait fracasser le crâne

Commandants Paul Biya Le commandant de Mbouda se fait violemment tabasser par le mari d’une de ses maitresses

Sat, 21 May 2022 Source: www.camerounweb.com

Un commandant de Mbouda se fait violemment tabasser par le mari d’une de ses maitresses. L’information émane du lanceur d’alertes Nzui Manto.

Mbouda, la capitale des avocats est depuis un certain temps victime des caprices des noyaux d'un commandant décidé à ‘couiller’ toutes les femmes mariées du village quitte à se prendre des bouteilles de Coca dans le crâne malgré les rappels à l'ordre du préfet.

Si gendarmes et policiers perdent leur vie en Ambazonie pour le un et indivisible Cameroun, le commandant perdra la sienne à Mbouda pour une paire de gésiers appartenant à autrui, écrit le lanceur d’alertes.

C'est après le défilé du 20 mai que l'homme s'est rendu dans un bar de la place où l'attendait celle qu'il surnomme "Bébé Manga", femme mariée dont la hauteur du ventre sur lequel il pratique le trampoline se rapproche dangereusement du mont Manengouba.

« À l'ordre du jour son fainéant de mari qui malgré ses plaintes inutiles chez le préfet n'a pas réussi à briser leur amour sans oublier les questions liées au futur de leur relation. Alors que le couple adultérin faisait mousser le coca-cola au fond d'un verre de whisky, une 2e femme fera son entrée dans le bar, agrippée au bras d'un homme », raconte Nzui.

Comme-ci cette scène coquine ne suffisait pas, ce dernier assis en face du commandant mangera non-stop la bouche de la femme provoquant la colère du commandant s'asphyxiant d'un gros macabo qui aussitôt lui assénera une gifle, apprend-on.

« Tu gifles mon mari ? Tu demandes à mon mari qu'il est qui ? Toi-même la femme là avec le ventre de Michelin c'est qui ? », s’échangent les deux personnes.

Le commandant n'aura pas le temps de répondre à cette question que la bouteille de son propre coca-cola partira de sa table pour atterrir sur sa tête chauve ! La ventrue tentant à son tour d'intervenir se fera poignarder un morceau de la bouteille et conduite à l'hôpital.

Le commandant aurait refusé l'hôpital et a préféré un bandage traditionnel chez lui à la maison.

Source: www.camerounweb.com