0
General News Tue, 28 Jan 2020

Ambazonie: Dabney Yerima promet à Yaoundé une riposte farouche à l'armée

Le gouvernement intérimaire du Cameroun méridional a condamné lundi le meurtre par les troupes françaises du Cameroun de hauts commandants d'autodéfense d'Ambazonia, dont le général Chacha et le général Efang. Lors d'une conversation téléphonique avec notre correspondant aux affaires politiques européennes, Chi Prudence Asong, le vice-président d'Ambazonia Dabney Yerima a également appelé à réactiver les attaques armées contre le Cameroun français.

Le leader en exil du Cameroun méridional a fait remarquer que « le meurtre d'éminents commandants d'autodéfense d'Ambazonie est un crime pur qui exhorte toutes les factions du Cameroun méridional à se rassembler et à réactiver la résistance armée contre les forces d'occupation».

Il a critiqué le ministre Paul Atanga Nji et sa milice parrainée par le Cameroun français pour les atrocités en cours au Cameroun méridional, ajoutant que «la gendarmerie et les milices du Cameroun français procèdent à des arrestations quotidiennes contre les militants et militants d'Ambazonia, tandis que l'armée camerounaise continue son campagne de génocide en République fédérale d'Ambazonie. »

L'escalade militaire actuelle du régime francophone de Biya contre le peuple du sud du Cameroun a été lancée dans le but de garantir la sécurité du soi-disant scrutin jumeau de février.

Il est vital d'inclure dans ce rapport que le succès militaire du Cameroun français intervient au milieu des luttes intestines entre les groupes d'Ambazonie.

Source: Cameroonintelligentreport.com