1
General News Thu, 10 Oct 2019

Ambazonie: Paul Biya opte finalement pour le fédéralisme

Le dialogue national a accouché des recommandations dont les interprétations ne font pas l’unanimité. C’est le cas du statut spécial accordé aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Pour l’universitaire Ahmadou Sehou, sans le nommer spécifiquement, le Cameroun « s’achemine vers le fédéralisme ».

Le Cameroun en voulant respecter le statut spécial des zones anglophones, se retrouverait avec les attributs d’un état fédéral dans un pays qui se veut unitaire.

« Les deux régions anglophones garderaient la forme d'éducation anglo-saxonne, la Common-law au plan juridique, la chambre des chefs traditionnels, à côté du conseil régional », explique Ahmadou Sehou.

Le statut spécial accordé aux zones anglophones peut susciter d’autres réclamations dans les autres régions du pays, prévient l’universitaire : « Il n'est pas concevable dans une même République, d'accorder certains droits et libertés aux uns et les refuser aux autres ! Les surenchères vont certainement se multiplier pour exprimer les particularismes locaux. De la manière dont se prendra le pouvoir central, dépendront les orientations à donner dans les autres régions ».

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter