2

Après sa désillusion Macky Sall envoie un important message à Paul Biya

Macky Sall Paul Biya  1140x480 Macky Sall

Fri, 5 Aug 2022 Source: www.camerounweb.com

• Macky Sall a perdu sa majorité absolue au parlement

• Mais il a obtenu un accord avec les séparatistes de la Casamance

• Une belle leçon pour Paul Biya



Le Président sénégalais Macky Sall vient sans doute d’engranger une victoire symbolique au Cameroun. En effet, en difficulté sur le plan politique avec la perte de sa majorité absolue au parlement, le président sénégalais a obtenu un accord avec les rebelles séparatistes de la Casamance. Il a opté depuis pour la résolution politique de cette crise, ce qui n’est pas le cas de Paul Biya avec les séparatistes anglophones. Peut-être que le Camerounais peut se saisir de ce message et changer de fusil d’épaule.



C’est un pas important qui a été franchi jeudi 4 août à la présidence bissau-guinéenne vers le retour à la « paix définitive » en Casamance, dont le président sénégalais a fait l’une des priorités de son mandat. L’amiral Farba Sarr, émissaire de Macky Sall, a signé un accord de paix avec César Atoute Badiate, chef de la frange du MFDC présente sur le Front sud et en rupture avec son rival Salif Sadio, intransigeant leader de l’autre frange du mouvement, sous l’égide du chef de l’État bissau-guinéen Umaro Sissoco Embaló. « Vous êtes entré dans le maquis quand j’avais 10 ans. Aujourd’hui, j’en ai 50. Je crois que ça suffit maintenant, a déclaré le chef de l’État bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo, en s’adressant à César Badiate. Combien de personnes sont mortes, ont été mutilées ou ont quitté leur village ? Nous allons vous accompagner dans la recherche de la paix ». « Je puis vous assurer que nous allons être les garants de cet accord », a poursuivi le président en exercice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) » , rapporte Jeune Afrique.



Cette posture contraste avec la position de Paul Biya qui ne jure que par une résolution armée de cette crise dans le NOSO qui dure depuis plusieurs années avec son lot de victimes. Chaque jour les attaques se multiplient de part et d’autres. Les voix s’élèvent pour l’ouverture de vraies négociations politiques pour mettre un terme à ce conflit sanglant mais le pouvoir de Yaoundé ne voit pas les choses de cette façon. Tout dernièrement, Paul Biya a changé le dispositif militaire sur place afin de mater considérablement les sécessionnistes qui aussi multiplient les attaques.

Source: www.camerounweb.com