1

Arrêt des travaux du stade Olembe : Cabral Libii met à nu le scandale du siècle

Scandale Stade Olembe Cameroun Cabral Libii met à nu les plans du régime

Tue, 14 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

Ce ne sont plus des rumeurs. Les travaux du stade Olembe sont en souffrance. Le stade qui accueillera le match d’ouverture de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations n’est pas prête à moins de 5 mois du début de la compétition. Pire, les prestataires aurait fui le chantier. Interpellé par l’acteur de la société civile Ernest YENE, le député Cabral Libii s’est rendu sur le terrain.

Sur les images qu’il a prises, le stade est vide. Aucun cadre de Magil n’était présent.

Le député promet faire d’autres révélations dans un Direct Facebook ce 15 septembre 2021. « Vivement interpellé par l'acteur de la société civile Ernest YENE, au sujet du Stade d'Olembe dont les travaux seraient en arrêt, le Deputé que je suis, par ailleurs Président du REPS (Réseau des Parlementaires pour le Sport), s'est rendu sans attendre ce 14 septembre 2021 à Olembe, accompagné de M. Ernest YENE, pour élucider ce qu'il convient d'appeler désormais, l'affaire du Stade d'Olembe. Rendez-vous en direct demain dès 14h, sur cette page facebook (Cabral Libii) où se fera avec le peuple, le partage des informations que nous y avons recueillies », annonce-t-il.

Aux dernières nouvelles, l’entreprise Magil, en charge du chantier aurait plié bagage pour s’installer au Sénégal où elle a un autre chantier.

200 milliards

Le stade Olembe dont les travaux sont toujours en cours 10 ans après la pose de la première pierre est en phase de devenir le stade le plus couteux du continent. De nouvelles révélations du journaliste Aboudi Ottou étalent aux yeux du monde le véritable coût de ce stade censé porter le nom du président de la République. 200 milliards de francs CFA, c’est le montant que l’Etat camerounais va débourser au final pour le stade Olembe qui n’est toujours pas achevé.

Le journaliste d’Investir au Cameroun révèle que selon les « documents de la Caisse autonome d’amortissement (CAA), gestionnaire de la dette publique du Cameroun, le pays a plutôt contracté deux prêts pour le financement de l’achèvement des travaux du Complexe sportif d'Olembé, situé dans la banlieue de Yaoundé. En plus du prêt de 55,17 milliards de FCFA obtenu auprès de la Standard Chartered Bank (la convention de financement a discrètement été signée le 17 juin 2021, après l’autorisation du président de la République du 16 février qui a fait polémique), un crédit de 6,3 milliards de FCFA a également été contracté auprès de la CCA Bank le 23 mars 2021 ».

Les travaux de finalisation du stade auraient donc coûté 19 milliards de FCFA (12,6 milliards et 6,3 milliards) de plus. Ce nouveau montant était jusqu’à présent caché au grand public. Le stade Olembe reviendrait alors à 187 milliards sans compter les 28 milliards que l’ancien prestataire italien Piccini, réclame au Cameroun.

« Cette facture pourrait même s’alourdir. En effet, en plus d’avoir garanti un prêt de Piccini de 4 milliards de FCFA auprès de BGFIBank, le Cameroun est en contentieux avec le constructeur italien. Le premier adjudicataire du marché de construction du complexe sportif d’Olembé revendique le paiement des travaux supplémentaires, liés notamment au transport par bateau de préfabriqués et autres matériaux en béton armé importés d’Italie. Ces travaux supplémentaires, Piccini les estime à 28 milliards de FCFA. », précise le journaliste. En clair, le state Olembe coutera au final plus 200 milliards aux contribuables camerounais.

Source: www.camerounweb.com