0
General News Sat, 1 Aug 2020

Bac 2020 au Cameroun : voici les 5 régions touchées par la fraude

Le ministère des Enseignements secondaires annonce des sanctions pour tous les candidats et enseignants mêlés à cette fuite d’épreuves.

« Le fait est inévitable ! Plusieurs candidats vont écoper de trois ans de suspension suite à la fuite des épreuves du baccalauréat C, D et TI », prévient un responsable au ministère des Enseignements secondaires (Minesec). D’après cet informateur qui affirme que certains candidats fraudeurs ont déjà été identifiés, les mêmes sanctions seront infligées à tous les enseignants impliqués dans cette tricherie qui s’est manifestée par la fuite des épreuves de physique, chimie et sciences de la vie et de la terre (Svt), les 23 et 24 juillet derniers.

« A ce jour, les premiers éléments d’enquête révèlent que cette fuite d’épreuves a touché les régions du Centre, Littoral, Ouest, Est et Extrême-Nord. Au centre de cette tricherie, plusieurs établissements scolaires sont impliqués parmi lesquels, les établissements privés confessionnels et laïcs et les établissements secondaires publics », informe une source proche de l’organisation des examens. Pour comprendre cette fuite massive d’épreuves au baccalauréat scientifique, il se murmure qu’elle peut être causée par les ajustements effectués par le Minesec. « Pour éviter la propagation du coronavirus, le Minesec a instruit qu’on n’admette que 24 candidats par salle au lieu de 30. Ce qui a créé un gap de six candidats qui a eu pour incidence collatérale, la création d’autres sites où ne s’étaient jamais effectués les examens officiels. Sur ces nouveaux sites, les chefs de centre étaient contraints de confier les épreuves à d’autres personnes. Nous pensons que c’est de là qu’est partie la fuite », confie une source rencontrée à l’Office du baccalauréat du Cameroun. Ce responsable à l’Obc, affirme d’ailleurs que les mêmes risques de fuite d’épreuves planent sur les autres examens tant que ces sites secondaires ne sont pas annulés.

Considéré comme un vrai scandale, cette fuite des épreuves a embrasé la toile le week-end dernier. Alerté, le ministre des Enseignements secondaires, Nalova Lyonga, a annulé les trois épreuves concernées. Dans un communiqué signé le 24 juillet dernier, elle a aussi annoncé leur reprogrammation pour le lundi 3 et le mardi 4 août dès 7 heures dans leurs centres de composition respectifs, sur toute l’étendue du territoire national. Cette décision prise quelques heures avant la fin de cet examen induit que Les séries D et Ti passent deux nouveaux jours de composition et un jour pour la série C

Source: dailynewscameroon.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter