0
Menu
Infos

Bamenda 2: la population de Mulang met à profit les villes mortes !

Mon, 22 Feb 2021 Source: camerounweb.com/mimi méfo

Le gouvernement et le secteur privé camerounais sont unanimes sur le fait que depuis plus de trois ans, les activités socio-économiques, culturelles et politiques ont été affectées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en raison du respect des ville-mortes imposées par les combattants séparatistes.

Depuis 2017, les lundis sont considérés comme des jours de villes-mortes. Toutes les entreprises sont fermées et les populations restent chez eux. Les défaillants de la routine font face à la colère des séparatistes armés.

Au cours des derniers mois, les habitants de Mulang, un quartier de Mankon, dans la subdivision de Bamenda II, dans la région du Nord-Ouest, utilisent le lundi pour développer leur communauté. Ils ont construit un pont sur un ruisseau.

Selon Ndeh George, chef de quartier de Mulang, les habitants ont volontairement offert leur service pour réaliser le projet.

«Le pont vaut quatre millions de francs mais nous avons dépensé très peu d'argent. Les gens ont offert leur savoir-faire pour s'assurer que le pont est construit pour servir la communauté », a déclaré Ndeh.

«Les enfants et même les adultes tombaient dans l'eau lorsque seulement deux bâtons étaient placés en travers du ruisseau. Nous ne pouvions pas attendre que le gouvernement vienne faire cela. Alors hommes, femmes, jeunes et enfants se sont mobilisés pour la construction », a déclaré Abanda Philomena, une habitante du quartier.

Outre la construction du pont pour faciliter le déplacement des personnes de la rue II Mulang à la rue V Mulang, les habitants de Mulang ont également construit un bassin versant, deux salles de classe, un bureau parmi d'autres projets prévus pour les jours à venir.

Alors que la guerre pour la restauration de l'État d'Ambazonie se poursuit, les habitants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont conçu diverses façons de dépenser de manière rentable les villes fantômes du lundi en attendant que les autorités compétentes recherchent une paix durable.

Source: camerounweb.com/mimi méfo

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.