0
Menu
Infos

Barrage de Memve’ele: le personnel sans salaire depuis plusieurs mois

Mon, 22 Feb 2021 Source: Actu Cameroun

Selon nos informations, les employés de cette structure connaissent actuellement un véritable supplice de tantale. Il se raconte tantôt que le Minee n’a pas prévu un budget pour ce faire, tantôt, c’est le Dg de Edc qui devrait liquider cette note … (salée ?).

Selon de sources diverses et concordantes, depuis le 04 mai 2020, le management de « Edc » ne s’empresserait pas à formaliser les contrats avec le personnel de l’unité du projet du barrage de Memve’ele. Selon icelui, «nous sommes dans le flou.total depuis 10 mois date du décret du chef de l’État». Et comme si cela ne suffisait pas, le personnel accuse déjà des mois sans salaires et ne sait pas à quel saint se vouer. Pour la petite histoire, et c’est un truisme, la gestion du barrage hydroélectrique de Memve’ele a été formellement concédée à Edc.

Le patrimoine du programme thermique d’urgence qui était exploité par «Eneo» également transféré à Electricity Development Corporation à la faveur du décret présidentiel du 04 mai 2020 réorganisant la société publique Electricity Development Corporation (Edc), qui était principalement cantonnée à la gestion des barrages réservoirs, est rentrée, depuis le 04 mai 2020, dans la liste des potentiels producteurs d’électricité du Cameroun.

Des mêmes sources, un décret présidentiel publié effectivement, à cette date, portant réorganisation et fonctionnement de la structure, attribue à « Edc » le patrimoine des aménagements hydroélectriques de Loin Pangar, Mbakaou, Barfiendjin, Mapé, Memve’ele ou tout autre ». Après léRandam médiatique de cette mutation, les choses semblent virer au vinaigre avec la rareté des ressources financières et le supplice que vit le personnel de Memve’ele

En ce qui concerne spécifiquement Memve’ele, le texte prescrit à Edc de « pour suivre et finaliser les activités de construction de l’aménagement hydroélectrique (…) ou tout autre ouvrage de production dont la gestion lui est confiée par l’Etat ». Au demeurant, le barrage de Memve’ele est situé à Nyabizan, localité de l’arrondissement de Ma’an, département de la Vallée du Ntem, dans la région du Sud. La construction de l’ouvrage, sur des fonds sino-camerounais, est achevée depuis juin 2017. Mais, l’énergie attendue (211 MW) de l’usine de production n’est pas encore disponible au poste de Nkolkoumou à Yaoundé, pour être injectée dans le Réseau interconnecté Sud (Ris).

Extension

Pour injecter une partie de l’énergie du barrage dans le réseau environ 40 MW en avril 2019, il a été fait recours aux infrastructures du Projet de renforcement et d’extension des réseaux électriques de transport et de distribution (Preretd), piloté par «Edc». Selon toujours nos informations, la construction du barrage avait été supervisée par l’unité de coordination du Projet d’aménagement hydroélectrique de Memve’ele, chapeautée par Dieudonné Bisso. «Cette unité souhaitait devenir un producteur indépendant d’électricité pour pouvoir vendre l’énergie de «Memve’ele».

Mais, la présidence de la République avait opposé une fin de non-recevoir au projet au courant du premier semestre 2019, préférant plutôt transférer l’ouvrage à Edc», indique une de nos sources, qui poursuit : « Electricity Development Corporation, qui dispose donc actuellement des instruments légaux pour prendre en main le projet au stade laissé par l’unité de Dieudonné Bisso, va terminer les travaux de Memve’ele, assurer l’exploitation et vendre l’énergie qui y sera produite. Aussi, Electricity Development Corporation est le gestionnaire du patrimoine de l’Etat, dans les domaines du stockage d’eau et de la production d’électricité, en dehors de ce gui est dévolu à d’autres opérateurs. »

Franc symbolique

Qui plus est, le décret présidentiel du 04 mai 2020, attribue aussi à « Edc », le patrimoine du Programme thermique d’urgence (Ptu), qui est doté de plusieurs centrales thermiques à travers le territoire national. « Ce patrimoine, explique le Dg d’Edc, (Théodore Nsangou), (Ndlr) était un investissement mis à la disposition d »‘Eneo » à un franc symbolique parce qu’il y avait une défaillance au niveau du système électrique. » (Sic)

Bon à savoir et toujours selon les dispositions du décret présidentiel, » Edc » pourra, à la demande de l’Etat, « suppléer, à titre transitoire, la défaillance de tout opérateur ou de tout exploitant dans le secteur de l’électricité, à l’effet d’assurer la continuité du service public ».

Autre nouveauté importante, qui mérite d’être souligné dans les missions de cette société publique, par le biais du texte du 04 mai, le pilotage d’études et le rôle d’appui-conseil du gouvernement aux projets hydroélectriques. « En la matière, nous agirons comme une sorte de bureau d’étude de l’Etat afin d’éviter le recours à des consultants extérieurs ne maîtrisant pas notre environnement énergétique » (sic), conclut Théodore Nsangou.

Source: Actu Cameroun

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.