0

Bertoua : voici la photo du prêtre pédophile infecté et violeur de femmes mariées

Viol.jpeg Emilien Messina, puisque c’est de lui qu’il s’agit, serait infecté par le VIH Sida

Fri, 13 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• Un cas de viol sur mineure fait l’objet de curiosité

• Le bourreau est un prêtre à Bertoua

• Il a été arrêté



Plus tôt dans la matinée, la rédaction de Camerounweb a annoncé l’arrestation d’un prêtre à Bertoua. Il est accusé de viol sur une mineure âgée de 17 ans aujourd'hui. C’est depuis que la gamine a fêté ses 14 ans que le l’homme de Dieu a commencé par abuser d’elle.

Il a également eu des rapports sexuels avec des femmes mariées de la localité. Emilien Messina, puisque c’est de lui qu’il s’agit, serait infecté par le VIH Sida. Voici l’homme dont il est question, actuellement placé sous mandat de dépôt provisoire à la prison de Bertoua.

legende

Abomination : arrestation d’un prêtre infecté qui abuse des mineurs et des femmes mariées

Le phénomène d’abus sexuel sur mineure devient extrêmement alarmant au Cameroun. Là où le bât blesse, c’est que les prêtres, hommes de Dieu censés montrer la voie aux fidèles, deviennent les dépositaires de ces actes ignominieux. A Bertoua, une fille non encore majeure en a été victime, tout comme d’autres femmes mariées.

Le prêtre pédophile est curé de la paroisse plateau à Mokolo-Bertoua. Il s’appelle Emilien Messina. Dans les faits, l’abbé est accusé de viol et contamination au VIH Sida des centaines de jeunes filles et femmes mariées.

Il a été placé sous mandat de dépôt provisoire à la prison de Bertoua, suite à une plainte des parents d'une jeune fille âgée de 17 ans aujourd'hui dont il abuse sexuellement depuis qu'elle est âgée de 14 ans. La victime était servante de messe dans la paroisse avec l'espoir de guérir d'un cancer.

Cet énième scandale choque les populations en ce sens qu’il met à nu les attitudes inhumaines des prêtres catholiques. Des sources bien renseignées sur l’affaire indiquent que des dizaines d'autres plaintes sont en train d'être déposées auprès des services compétents contre l'homme de Dieu.

En effet, d'autres victimes auraient jusque-là gardé le silence, ignorant que l’homme accusé était infecté. Elles sont dorénavant obligées de se montrer pour que justice soit faite, si ce n’est pas trop tard.

Source: www.camerounweb.com