0

Caisse vide : Equinoxe Tv explique comment le budget du Cameroun est bloqué (vidéo)

Video Archive
Wed, 23 Nov 2022 Source: www.camerounweb.com

Les députés camerounais sont toujours en attente de la dernière monture du projet de la finances 2023 qui doit être débattu dans deux semaines. Ce qui était présenté jusqu’à présent comme des rumeurs selon les sources proches d’Etoudi semble se confirmer. Endetté, le Cameroun est sous pression. Le Fonds Monétaire international qui doit valider le document aurait émis des réserves sur de nombreuses lignes. Il s’agit entre autres des linges 65 et 94 qui défraient la chronique depuis plusieurs mois.

« Il y a beaucoup de lignes de dépenses non nécessaires dans ce budget et comme le FMI est là pour la discipline budgétaire, ces choses ne pouvaient pas leur échapper. On parle beaucoup des chapitres 94 et 63 dans l'actualité. En 2021, on avait que 200 milliards là-dedans. En 2022, on est passé à 480 milliards et ils veulent encore augmenter dans une ligne qui finance l'imprévu", commente l'économiste Louis Marie Kakdeu.

Selon les explications de celui-ci, si le budget du Cameroun est bloqué, c’est parce que les créanciers de l’Etat ont saisi le FMI. « … Ce n'est pas acceptables au moment où le pays est à genoux et doit rembourser ses dettes. Le FMI a été saisi par les créanciers et le rôle du FMI c'est de mettre la discipline budgétaire pour que le Cameroun puisse rembourser ses dettes », précise-t-il.

Toutefois, Louis Marie Kakdeu indique que le Cameroun pourrait bien faire un passage en force en se passant des avis du fonds monétaire international. Dans ce cas, le pays de Paul Biya éprouvera de sérieuses difficulté pour faire de nouveaux emprunts.

« Le gouvernement peut s'entêter. Ce n'est pas que le FMI interdit au gouvernement de faire le passage en force. Le Cameroun veut lever 8 milliards sur le marché et a besoin du FMI. Si le Cameroun s'entête alors l'accord du FMI ne sera pas obtenu pour lever les prochains financements sur le marché », explique le spécialiste.

Source: www.camerounweb.com