0

Cameroun/Internet : La protection des enfants sur les réseaux sociaux préoccupe

Cameroun 26e Place Classement Afrique Internet Rapide 780x440 Image illustrative

Thu, 24 Nov 2022 Source: www.camerounweb.com

Plusieurs administrations publiques et le secteur privé étaient réunies autour du ministre des Postes et Télécommunications les 15 et 16 novembre 2022, à l'effet de trouver des solutions.

Le ministre des Postes et Télécommunications a présidé du 15 au 16 novembre 2022 à Yaoundé, un atelier sur la protection des enfants en ligne. Cette assise organisée avec l'appui de Meta (nouveau nom du groupe américain Facebook), a consisté « à réunir les acteurs nationaux publics et privés, et les acteurs internationaux, en vue d'un partage d'idées et d'expertise sur les meilleures pratiques mondiales en matière de protection des enfants en ligne» , a indiqué la ministre Minette Libom Li Likeng.

Les travaux visaient quatre principaux objectifs. D'abord, partager les expériences et l'expertise en matière de protection des enfants en ligne. Puis, comprendre les fondements, en ce qui concerne les concepts clés, les principes et les normes régionales et internationales en matière de protection des enfants en ligne. Ensuite, comprendre comment la protection des enfants en ligne est liée à la fois à la sphère numérique et à la sphère non numérique, au niveau national, continental et global et les éléments à prendre en compte dans la réglementation. Et enfin, apprécier la complexité de la réglementation en matière de protection des enfants en ligne, qui nécessite une collaboration et un alignement sur les meilleures pratiques au niveau régional, continental et mondial pour faciliter la conformité et la mise en œuvre de la réglementation.

Une charte de protection de l'enfant en ligne en gestation

Ainsi, les échanges ont tourné autour de plusieurs sujets tels que : les outils et ressources sur la sécurité des enfants sur Meta; la politique et des programmes de sécurité en ligne en Afrique; les instruments juridiques régionaux et internationaux de protection des droits de l'enfant; les fonctionnalités et outils de confidentialité de Meta pour les jeunes etc.

En effet, selon un rapport 2017 de l'Unicef, un tiers des internautes dans le monde sont des enfants et les jeunes constituent dorénavant la tranche d'âge la plus connectée. Cependant, peu de mesures sont prises pour les protéger des dangers du monde numérique et accroître leur accès à des contenus plus sûrs sur Interne. L'atelier de Yaoundé entend donc trouver des solutions pour protéger efficacement les enfants de l'exposition à des fléaux comme la pornographie, le harcèlement, la violence en ligne, etc.

Il convient de rappeler qu'une charte de protection de l'enfant en ligne est en cours d'élaboration au Cameroun. « Cet important outil ambitionne de mettre face à leurs responsabilités les fournisseurs d'accès et de contenus Internet sur l'espace cybernétique national» , déclarait Minette Libom Li Likeng.

L'atelier qui s'est tenu ces deux derniers jours à Yaoundé rentre dans le cadre de la Campagne nationale pour la promotion de la culture de la cybersécurité et la sensibilisation à l'utilisation responsable des réseaux sociaux lancée depuis le 12 août 2020. Cette campagne vise notamment à poser les bases d'une éducation numérique responsable au Cameroun.

Source: www.camerounweb.com