0

Cameroun : Sébastien Ebala à nouveau en danger

Sebastien Ebala Cible Emile Bamkoui L'activiste a reçu de nouvelles menaces

Thu, 23 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

Libéré le 27 mai après deux ans de détention à la prison centrale de Kondengui, l’activiste Sébastien Ebala est à nouveau dans le viseur de ses détracteurs. Selon l’avocat camerounais Amedee Dimitri Touko Tom, Ebala a reçu des menaces d’un homme se présentant comme le colonel Emile Bamkoui.

« Sébastien Ebala a reçu hier des menaces graves d'un individu se présentant comme étant le colonel Emile Bankoui », alerte le juriste. Cette nouvelle ne surprend point certains analystes de la scène politique camerounaise. Depuis sa sortie de prison, même s’il dit être psychologiquement stable Sebastien Ebala ne cesse de multiplier les injures à l’endroit du chef de la sécurité militaire. Lors de son passage sur Naja Tv, le journaliste Jean Bruno Tagne n’a cessé de le recadrer sans succès.

Sebastien Ebala s’est également embrouillé avec les organisations de défense des droits de l’homme qui étaient à ses côtés durant sa détention. Il a en effet accusé Maximilienne NGO MBE, Directrice Exécutive du REDHAC, d'avoir détourné une partie des fonds à lui alloués par une ONG de défense des droits humains.

Me Emmanuel Simh également cité dans cette rocambolesque affaire a été obligé de faire une sortie publique pour désavouer son ancien client Ebala. « Il n'a jamais été question, dans nos échanges, de défalquer la somme de 400 dollars à mon bénéfice, ni à celui d'un autre tiers. Je ne sais pas non plus d'où ou de qui Monsieur EBALA a eu une telle information. Voilà, en ce qui me concerne, les faits. », a-t-il déclaré.

Malgré ses deux années passées derrière les barreaux, Ebala reste fidèle à ses principes. « Rien ne pourra me faire changer mes conventions. Ils m’ont pris deux ans de ma vie. Aujourd’hui dieu merci, je suis sorti vivant. J’ai pris mes responsabilités. Je les assumés fièrement avec beaucoup d’intérêt. J’assume mon soutien aux autres combattants qui sont encore détenus arbitrairement dans les geôles infeste du génocidaire momifié Paul Biya le tyran », a-t-il confié à sa sortie de prison.

Source: www.camerounweb.com