0
Business News Wed, 11 Sep 2019

Cameroun: alerte sur les coûts de production industrielle

L’analyse d’ensemble de l’évolution de l’Indice des prix de production industrielle (Ippi) au premier trimestre 2019 fait état de ce que, dans l’ensemble, ceux-ci sont en augmentation de 2% relativement à ceux du premier trimestre 2018. Cette hausse, note l’Institut national de la statistique (Ins) qui vient de rendre publique l’étude y relative, provient essentiellement de l’accroissement des prix de production dans les industries de l’agroalimentaire, qui connaissent une flambée de +12,5% sur les trois premiers mois de l’année. Il faut rappeler qu’au cours de ce premier trimestre, l’on avait noté au Cameroun une hausse générale des prix, notamment ceux des denrées de grande consommation. Le gouvernement avait dû interpeller les grossistes et les détaillants pour qu’ils revoient à la baisse ces prix qui commençaient à devenir intenables pour les ménages.

En ce neuvième mois de l’année, l’on note une certaine stabilité au niveau des coûts des produits sur le marché, mais si cette évolution des prix de production industrielle de 12,5% dans le secteur agro-industriel venait à se consolider sur le reste des mois de l’année 2019 en cours, voire au-delà, la conséquence directe pourrait être l’augmentation des prix des produits agroalimentaires à la consommation finale des ménages. Cela a d’ailleurs été le cas, en début d’année, avec le prix des boissons alcoolisées. A la suite de la hausse du montant des droits d’accises dans la loi de finances 2019, les sociétés brassicoles avaient décidé de commun accord de répercuter cette augmentation sur le consommateur final qui paie depuis lors 100 Fcfa de plus sur le prix de la bière par rapport à 2018.

Dans un pays aussi inondé par les importations que le Cameroun, le corollaire pour les entreprises pourrait être que leurs produits finissent par coûter plus chers sur le marché que ceux importés, et donc manquer de compétitivité. Toujours au chapitre des secteurs qui connaissent une envolée des prix départ-usine, il y a les industries de fabrication du papier (+7,5%), les industries de fabrication de matériaux minéraux (+5,3%) et les industries de textile (+3,0%).

Selon l’Institut national de la statistique, cette hausse a néanmoins été ralentie par le repli des prix de production dans les industries de machines et d’équipements (-18%), les industries de raffinage pétrolier et la cokéfaction (-14,6%) et les industries extractives (– 7,7%).

Source: ecomatin.net