0

Cameroun : il décède 3 jours après l’assassinat de son fils militaire au NOSO

Soldat Tue 2021 Il décède 3 jours après l’assassinat de son fils militaire au NOSO

Thu, 16 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le soldat Amedée Tetang est mort le 13 septembre

• Son père l’a suivi trois jours après

• Des Camerounais réclament la fin de la guerre au Noso



CamerounWeb vous le rapportait. 7 soldats camerounais ont été abattus le 13 septembre 2021 à Kumbo (Nord-Ouest) par des éléments des groupes armés séparatistes. Parmi les victimes, figure le soldat Amedée Tetang. Selon les informations, le père de celui-ci n'a pas pu supporter la mauvaise nouvelle et a rendu l’âme à son tour trois jours après le décès de son fils.

« Le père du soldat Tetang Amédée, l'un des 7 soldats abattus par les Ambazoniens il y a de cela 3 jours n'a pas pu supporter la mort de son fils et est lui aussi décédé », révèle le lanceur d’alerte N’zui Manto.

La même source indique également que le soldat Amedée Tetang laisse derrière lui un orphelin de 3 jours et une famille dévastée par la perte de deux êtres chers.

La guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun a fait des milliers de morts et de déplacés. L’option militaire préconisée par certains cadres du régime Biya, semble montrer ses limites.

« De la bouche du patronat, les chefs d'entreprises, malgré le déploiement aux résultats mitigés des actions gouvernementales, espèrent le retour à la paix dans le Noso. Puisque les options militaires ont montré leurs limites, les créateurs de richesses veulent voir "l'économie placée au cœur de l'activité dans ces régions". Il faut trouver des emplois aux jeunes.

Tronquer l'arme par l'emploi. D'où l'appel solennel de Celestin Tawamba pour une grande implication du secteur privé dans la reconstruction du Noso. Il est urgent de ce point de vue, de "mettre en place un dialogue de seconde génération et de tourner le dos au dialogue de façade », écrivait le journal Le Messager.

Source: www.camerounweb.com