0
General News Wed, 7 Apr 2021

Cameroun : l'Assemblée nationale célèbre ses femmes

La chambre basse a décidé de rendre hommage à toutes les femmes parlementaires à travers une exposition en images, en peinture, en symboles et en écritures au Musée national depuis le 4 mars 2021, à l’occasion des activités de la Journée Internationale de la femme.

A l’occasion des activités de la Journée Internationale de la Femme, l’Assemblée Nationale a décidé depuis le 4 mars dernier de rendre hommage à la femme parlementaire. C’est ainsi qu’elle a organisé une exposition en images, en peinture, en symboles et en écritures au Musée national.

Le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 7 avril 2021 rapporte que toutes les femmes parlementaires de la première législature (1973-1978), à la dixième législature en cours, y sont représentées. Ainsi, le 6 avril 2021, Cavaye Yéguié Djibril, le président de l’Assemblée nationale «a tenu lui aussi, à venir vivre ces moments riches en émotion, denses en histoire et croustillants en souvenirs», lit-on.

Au Musée national, en tant que doyen de la chambre basse du Parlement, «il a vécu en images, en peinture, en symboles et en écritures, ‘’la route du leadership féminin au parlement’’», peut-on lire. D’après Gaston Komba, secrétaire général de cette auguste chambre, «cette route n’a pas été un long fleuve tranquille ayant fait le lit d’une représentativité féminine stable et continue. Au contraire! Elle a connu des dynamiques évolutives en dents de scie. La fresque à l’allure pyramidale, placée à l’entrée principale du Musée national restitue le chemin parcouru par ces dames au Parlement. Elle indique qu’il y a eu des hauts et des bas dans cette représentativité», note le reporter du journal.

Notre confrère relève aussi que ce tableau peint également leur entrée au sein du bureau de l’institution, ainsi qu’à la tête des différentes commissions qui font la vie de la chambre.

En tant que guide de circonstance, «le secrétaire général de l’Assemblée nationale a expliqué au PAN qu’entouraient Marie Thérèse Abena Ondoa, ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, et Bidoung Mkpatt, ministre des Arts et de la Culture, que les législatures ayant connu la plus faible représentativité des femmes sont la sixième (1997-2002) et la septième (2002-2007), avec respectivement 10 et 19 femmes députés. Par la suite, cette représentativité est allée crescendo. Si bien que pour la dixième législature en cours, 61 femmes ont été élues. 60 d’entre elles siègent effectivement en ce moment, l’une étant décédée», note le quotidien.
Source: Cameroon Info