0

Cameroun : la presse spécule sur le successeur du roi des Bamoun

SUCCESSEUR SULTAN La presse annonce le successeur de roi des Bamoun

Mon, 27 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le roi des Bamoun est mort

• Une source familiale et la presse annoncent son successeur

• L’information n’est pas confirmée par le palais royal


Les Camerounais sont impatients de découvrir le successeur du sultan Ibrahim Mbombo Njoya. Des noms fuitent sur les réseaux sociaux et dans la presse locale. Le prochain roi des Bamoun sera sans doute un des enfants du sultan défunt. Dans la foulée, des sources proches du trône excluent Seydou, Mbombo Njoya, fils du sultan et président par intérim de la Fédération camerounaise de football. Ces sources précisent que seuls les enfants nés dans le royaume peuvent prétendre au trône.

En effet Seydou, Mbombo Njoya est né le 09 août 1961, bien avant l’intronisation de son père en 1992.

Le journaliste de Jeune Afrique Franck Foute avait également donné le nom d’un autre enfant du sultan comme son probable successeur. Il avait indiqué que cette information provenait d’une source familiale.

D’autres sources proches du palais royal ont infirmé l’information. Le nouveau successeur du roi des Bamoun n’est pas encore désigné apprend-on. Franck Foute est d’ailleurs revenu sur sa publication. "Le secrétaire du palais dément cette info propagée par des sources familiales", a-t-il publié.

Les derniers instants du roi

L’état de santé du roi des Bamoun s’est dégradée alors qu’il était en soins intensifs à Yaoundé. Informé, le président de la République Paul Biya a donné des instructions pour l’évacuation de l’ancien ministre. Le directeur du cabinet civil de la présidence de la République a fait de l’évacuation du roi Njoya sa priorité. Malgré quelques difficultés administratives, il a réussi par fournir les documents qu’il fallait pour son évacuation.

Son fils Seydou, président par Intérim à la Fecafoot ne faisait pas partie de l’équipe qui a suivi le sultan lors de son évacuation. Il était coincé à Yaoundé par la visite du président de la Confédération africaine de Football et sa suite. Après avoir honoré cet important rendez-vous, le président par intérim de la Fecafoot a pris le premier vol pour Paris. Il a passé deux au son chevet de son père avant que ce dernier ne rende l’âme.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: