0
Menu
Infos

Christophe Bobiokono tacle l’expert-comptable Joël Bela Belinga

Epervier Vamoulke Isaac Joel Bela Belinga Il fait un droit de réponse pour pleurnicher

Fri, 11 Jun 2021 Source: www.camerounweb.com

Isaac Joël Bela Belinga est l'auteur du rapport d'audit qui sert de socle aux poursuites judiciaires orchestrées contre M. Vamoulké

Il a été saisi par le directeur de publication du journal Kalara pour donner des explications au sujet de son expertise controversée ayant conduit à l’arrestation de Amadou Vamoulke

L’expert comptable n’a pas répondu à la sollicitation pour rédiger un droit de réponse près la parution de l’article

Christophe Bobiokono n’a pas perdu son sarcasme. Dans une publication qui se trouve sur sa page Facebook, le directeur de publication de Kalara lance : « on demande à l’expert-comptable controversé d’expliquer, il ne répond pas, mais fait un droit de reponse pour pleurnicher ». En effet suite aux révélations faites autour du rapport d'audit qui sert de socle aux poursuites judiciaires orchestrées contre M. Vamoulké, Christophe Bobiokono a adressé une demande de collecte d’informations à l’auteur du rapport en ces termes : « Bonjour monsieur Belinga. La deuxième audience du TCS consacrée à la deuxième affaire Vamoulke connu l’intervention de deux avocats du barreau de Paris, dans le but de démontrer que vous n’étiez pas moralement tout au moins, le meilleur expert comptable auquel la Crtv aurait du recourir pour l’audit qui vous a été confié….

Je souhaite avoir votre commentaire par rapport à tout ce qui précède. J’ai oublié de vous demander qui est à l’origine de la rupture du contrat de collaboration avec la Crtv et quelles en sont les raisons », a demandé le directeur de publication de Kalara.

En réponse

Au lieu de répondre à cette demande, l’expert financier est allé rédiger un droit de réponse avec formel. Dans ce droit de réponse, il écrit. À la suite de la publication de l’article intitulé « Les mauvais comptes de l’expert-comptable Joël Bela Belinga» paru dans le N°385 de votre hebdomadaire Kalara, j’ai été à la fois surpris et choqué des accusations portées par votre journal contre ma modeste personne, sans le moindre professionnalisme, laissant penser que vous êtes victime d'une passion et même d'une obsession assimilables à un endoctrinement à une secte fanatisée.

Je tiens avant tout à préciser que j’avais été chargé de réaliser l’audit comptable et financier de la CRTV, et non l’audit de la gestion de M. Vamoulké; et que mon rapport n’avait été adressé qu’à mon client, la CRTV représentée par son Directeur Général. Je n’ai jamais été dénonciateur de M. Vamoulké. La posture de témoin du Ministère Public que j’ai, m’est autorisée par les textes qui régissent la profession comptable libérale.

Mon intention a toujours été de contribuer à la manifestation de la vérité. Mon objectif n’est sûrement pas d’entrer dans des querelles périphériques à l’objet du procès dans les colonnes de journaux, au risque de salir une réputation que j’ai mis des années d’efforts à construire
, confie-t-il .

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.