2
Menu
Infos

Clash entre la CRTV et Equinoxe Tv : le CNC interpelé

Martin Camus Mimb4 Le CNC interpelé

Sat, 21 Nov 2020 Source: Actu Cameroun

Journaliste et directeur général de Radio Sport Info, il affirme dans une tribune qu’il n’appartient pas aux internautes de déterminer quel média est meilleur par rapport à un autre.

Dans une tribune que vient de publier ce samedi 21 novembre 2020, Camus Mimb, il s’indigne du fait qu’il revient désormais à certains internautes de juger quel média est meilleur par rapport à l’autre au Cameroun. « Affaire Equinoxe # Crtv. À quel moment on est arrivé au niveau où la certification d’une démarche professionnelle en journalisme est une affaire de validation par les fans clubs sur les réseaux sociaux ? Deux médias ont traité la même affaire avec des conclusions totalement opposées. Vraiment que le Cnc fasse son travail » écrit le journaliste.

De son avis, Equinoxe a fait sa part, la Crtv aussi. « Qu’on passe le temps à chipoter dessus m’agace. Le Cnc s’est emballé pour moins que ça dans ce pays. Qu’il fasse son enquête librement. Il a des gens outillés comme Christophe Bobiokono Bobiokono. Après il sévit. Une histoire facilement vérifiable sur la démarche professionnelle devient la parole de X contre celle de Y… En plus ici, il y a deux choses qui s’affrontent : la bonne foi et la démarche journalistique », poursuit-il.

Mea-culpa

« Selon cet ancien journaliste d’Equinoxe, on peut se planter sur une info. « Il n’y a pas un média au monde qui n’est pas passé par là. Et ça ne doit pas être la fin du monde. Ça ne tourne dans aucun pays au monde en affrontement entre deux médias et des confrères de ces médias avec des dérives langagières. Le journaliste n’est pas un Dieu. Il peut se tromper. Et il ne revient pas à un autre journaliste de le corriger pour l’humilier », ajoute-t-il.

« Il doit cependant avoir l’humilité de faire son mea-culpa. Le journaliste est au service de l’information juste…Pour la profession, évitez d’étaler sur la place publique des affrontements qui ne servent à rien. C’est cette obstination qui peut donner l’impression que chacun se bat pour un Maître qu’on ne voit pas. Pourtant, chacun devrait se battre pour l’information et la profession. Que le Cnc fasse son travail en toute impartialité », conclut Martin Camus Mimb.

Source: Actu Cameroun

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.