0

Classement des pays les plus dépensiers dans l'organisation des élections, Yaoundé présent

Video Archive
Thu, 4 Aug 2022 Source: www.camerounweb.com

• L’élection présidentielle au Cameroun est prévue pour 2025

• La dernière remonte à 2018 avec la victoire de Paul Biya

• Une importante somme avait été dépensée



Le Cameroun s’apprête à organiser en 2025 une nouvelle élection présidentielle pour désigner un chef d’Etat capable de poursuivre l’œuvre de l’actuel président Paul Biya qui ne s’exclut pas encore de la course. Récemment en public, le leader du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), Paul Biya a laissé planer le doute quant à une probable candidature le moment venu.

Une journaliste de Radio France Internationale (RFI) a demandé à savoir si Paul Biya se représentera-t-il en 2025 ou s’il laissera sa place à la nouvelle génération ou à quelqu’un de son parti. Le président a affirmé à plusieurs reprises ne pas entendre la question. Puis, son homologue français Emmanuel Macron proche de lui, la lui a répétée.

« Comme vous le savez, le Cameroun est dirigé conformément à sa Constitution. D’après cette Constitution, le mandat que je mène actuellement à une durée de sept (07) ans. Alors, essayez de faire la soustraction et vous verrez combien de temps il me reste à diriger le pays », a exprimé Paul Biya devant une foule qui a éclaté par rire.

Mais autrement, a-t-il continué, « quand ce mandat arrivera à expiration, vous serez informés sur le point de savoir si je reste ou si je m’en vais au village ». Après sa réponse, les personnalités présentes dans la salle de conférence au palais d’Etoudi ont encore ri.

Tout semble indiquer que Paul Biya n’a pas encore effacé de sa tête un nouveau mandat. Tout de même, d’autres personnes de son entourage sont pressenties comme Emmanuel Franck Biya, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Le journaliste Alain Foka a fait des révélations intrigantes sur le montant dépensé par les pays africains pour organiser les élections. Dans une vidéo dans laquelle le Camerounais donne les sommes colossales utilisées, relayée par le ministre Jean de Dieu Momo, on peut apprendre qu’en 2018, le pays dirigé par Paul Biya a dépensé un peu plus de 82 millions d’euros, soit 54 milliards de francs CFA.

Cette somme correspond à plus de 500 écoles de qualité dans le pays, à plusieurs hôpitaux de référence et des infrastructures dont ont réellement besoin les populations.

Source: www.camerounweb.com