0

Coronavirus: les personnes qui découvrent des traitements ciblées par des mains noires?

Analyseur Camer Des échantillons de sang en train d'être analysés

Wed, 20 May 2020 Source: 237online.com

Le cambriolage du laboratoire du Dr Peyou Ndi Samba, est le signe avant-coureur qui présage que le pire est à craindre pour ses chercheurs.

Face à l’escalade de la pandémie qui a déjà fait des centaines de milliers de mort en occident, l’Afrique semble avoir pris le taureau par les cornes pour venir à bout de cette pandémie. En dépit des moyens limités des Etats, la pandémie n’a pas produit les victimes escomptées par l’OMS et certains lobbys occidentaux. Le continent s’en sort plutôt bien avec ses propres moyens de bord. Des chercheurs çà et là ont découvert des décoctions à base des plantes naturelles, et les malades manifestement recouvre leur santé.

Toute chose que les lobbys occidentaux n’apprécient guère. Pour garder l’exclusivité sur le traitement de cette pandémie, ils sont en train de mettre sur pied toute les machinations aussi perfides soient-elle pour saper les découvertes faites par les africains, et mettre en péril ceux qui dans leur outrecuidance fabrique et mette sur le marché sans leur aval, le traitement du Covid19. Et comme la dissuasion à travers les médias, les ordres socioprofessionnels, et les pressions diplomatiques ne semblent pas marcher, ces forces exogènes bien sûr en concubinage avec les forces endogènes, ont décidé de recourir à des méthodes plus fortes, y compris l’élimination physique. Le cambriolage d’un laboratoire, n’est que la prémices de ce qui arrivera.

Dr Peyou Ndi Samba est une chercheuse camerounaise qui comme Monseigneur Kléda a mis au point un médicament contre le Covid19. Selon les avis recueillis et les échos qui nous parviennent, ce médicament serait d’une efficacité extraordinaire. Malheureusement, son laboratoire a connu ce week-end la visite des cambrioleurs, qui ont mis à sac toute la maison, et emporté avec eux tous les portables et quelques documents. Dès lors on a pas besoin d’être un détective de formation pour constater que les visiteurs inopinés de Mme Ndi Samba n’étaient pas des cambrioleurs ordinaires. Ce n’étaient pas des simples maraudeurs qui cherche fortune. Ils étaient beaucoup plus intéressés par le médicament inventé par cette dernière

Si rien n’est fait pour garantir la protection des biens et des chercheurs camerounais en première ligne autour de cette pandémie, il est fort probable, que d’ici peu l’on parle de la disparition de quelques-uns parmi eux.

Source: 237online.com