0

Coup de sang : ‘Samuel Eto’o vient de porter un coup rude à l’image du Cameroun’

Samuel Eto'o Confiance Biya Eto'o et Paul Biya

Tue, 6 Dec 2022 Source: www.camerounweb.com

Dans une Tribune, Adolarc Lamissia, n’a pas ménagé Samuel Eto’o après son coup de sang à Doha contre le Youtubeur Algérien.



ADOLARC LAMISSIA PARLE DE LA BAGARRE D’ETO’O AU QATAR

Samuel Eto’o vient de porter un coup rude à l’image du Cameroun qu’il n’est plus digne de représenter au haut niveau. Une icône est d’abord et avant tout un homme exemplaire, un homme des sacrifices, qui gère et maîtrise ses pulsions. Quelles que soient les déclarations de cet Algérien, l'homme qui porte en lui l'image du Cameroun devrait-il le porter mains sur lui ? Non. *Surtout qu’il n'était pas une menace, mais un supporter qui n'a toujours pas digéré la défaite des Fennec d'Algérie à Blida face aux lions indomptables du Cameroun. L'habitude ayant la peau dure, le Dadis Camara camerounais et son équipe n’ont, une fois de plus pas, mesuré les risques avant de réagir. Ils se croyaient certainement au Cameroun où, de jour comme de nuit, il a des bras aussi longs que la hauteur de la louche d’Aboubacar Vincent contre la Serbie.

Il devait s’en éloigner, en serrant les dents. C’est aussi cela gérer son image et respecter sa fonction. Ceux qui justifient la sortie maladroite d'Eto’o, laquelle aura des répercussions sur ses statuts d’ambassadeur et autres, ne le font certainement pas par patriotisme. Mais pour d'autres intérêts qu'ils peinent à cacher. Oseraient-ils réprimander leur patron hostile à la critique qui les harcèlent tous les jours au motif qu’il ou elle « parle trop ». C’est donc facile de dire : "si j’étais Eto’o, j’en rajouterais encore une".

Des personnes avisées disent pour justifier sa bêtise ceci : les Algériens harcèlent Eto’o avec le match de Blida. Et puis quoi ? Est-ce que cela mérite qu’il frappe le Monsieur ? Non. Est-ce que les Algériens ont menacé les Camerounais résidant en Algérie après la rencontre de Blida ? Non. Tout n’est jusqu’ici resté qu’au stade des chamailleries, auxquelles même Infantino, président de la FIFA, n’a pas échappé. Or, la bagarre de Samuel Eto’o peut susciter une chasse aux sorcières contre nos compatriotes en Algérie. Elle peut même virer en crise diplomatique juste parce que le Dadis Camara camerounais ne sait pas maîtriser ses pulsions. J’ai même lu un aîné qui demande que Yaoundé convoque l’ambassadeur d’Algerie pour protester. A supposer qu’il le fasse, c’est pour dire quoi à ce diplomate ? Que les Algériens arrêtent de parler avec leur bouche du match de Blida ? Ce serait une première mondiale; autant demander au Anglais de ne plus parler de la main de Dieu de Maradona au Mexique en 1986. Trêve de plaisanterie.

Dans quelques semaines, nos jeunes iront jouer le CHAN en Algérie, dans quelle ambiance ? Et les supporters, comment seront-ils accueillis ? Et Eto’o lui-même, s’il y va, quel accueil escompte-t-il ?Quand on représente les couleurs d’une Nation, on fait preuve de dépassement. Sinon Paul Biya, qu’on insulte matin, midi et soir, que ferait-il des Camerounais, en commençant par Jean Dedieu Momo qui a même chanté contre lui et il en a fait un ministre ? Tu échoues à un examen, c’est Paul Biya; tu divorces, c’est Paul Biya; tes affaires tombent, c’est Paul Biya…

Moi Lamissia, je ne pense pas que cet Algérien soit pour quelque chose dans cette bagarre, il a juste fourni à Eto’o le prétexte de se vider, devant autant de déceptions enregistrées ces derniers jours et devant le vide devant lui. Échec au mondial, donc argent en moins; perte de crédit dans l’opinion donc ambition en moins… je vous laisse compléter.

Moi Lamissia, j’ai toujours dit que ce Monsieur nous conduirait vers l’abime. En sommes-nous si éloignés ?

Adolarc Lamissia, journaliste et digne fils du Septentrion

Source: www.camerounweb.com