1
Menu
Infos

Coupure d'électricité: un camerounais clash violemment ENEO [VIDEO]

Video Archive
Fri, 26 Mar 2021 Source: www.camerounweb.com

Un camerounais en a ras-le-bol des coupures de courant et tacle ENEO qu'il qualifie de gachis. Il accuse dans la vidéo ci-dessous la compagnie d'être à la base des morts dans les hôpitaux camerounais et dans l'échec du business des jeunes et par ricochet la précarité des jeunes.

Les plaintes sont nombreuses dans le pays. La compagnie ENEO ne cesse de décevoir les camerounais avec ses délestages qu'ils jugent abusifs. Durant des semaines des parties du Cameroun se retrouvent dans le noir total, les conséquences sont payées cash. Le business devient très lent dans ces secteurs.

Malgré le cri de désarroi de ses clients, ENEO semble ne pas mouvoir. Cette inertie de la compagnie d'électricité trouve sa source dans ses impayésde factures malgré l’obtention de l’extension de sa concession uniquement sur les segments production et distribution jusqu’en 2031. Elle s'enfonce davantage dans la crise et les camerounais font les frais.

Il y a quelques jours l'activiste Patrice Nouma a aussi tiré sur la sonnette d'alarme sur la crise du courant électrique qui secoue le Cameroun depuis des années déjà. Toute une partie du pays est plongée dans le noir total. Patrice Nouma appelle la pupulation camerounaise à la résistance.



Voici l'intégralité de la tribune de Patrice Nouma



A l'heure même où nous écrivons cet article, la capitale politique du Cameroun pour ne citer que cette ville est plongée dans le noir total depuis bientôt une semaine. Et pour parler des autres villes du Cameroun, nous signalons que Nanga Eboko fera bientôt 8 ans sans jamais avoir l'énergie électrique pendant 24h par semaine. Ebolowa connait un problème chronique de cadavres qui pourrissent chaque jour dans la morgue de l'hôpital régional Ekombite.



Buea fonctionne pratiquement avec des générateurs électriques et la nuit est essentiellement dangereuse car malgré les troubles de la crise dite anglophone, le manque permanent d'électricité plonge la ville dans un double danger, celui des grands bandits qui en profitent pour faire des pillages nocturnes et le danger de la crise même qui fonctionne mieux à cause du manque d'électricité et là les enlèvements et assassinats ont pignon sur rue... Bamenda le cas est pire car ENEO profite même de la guerre pour ne même plus assurer aux malheureuses populations l'électricité qu'ils payent pourtant sans consommer...

ENEO TIENT TOUT UN PAYS EN OTAGE ET INSTAURE LE DANGER ET LA MORT AU CAMEROUN...

La ville de Douala connait une recrudescence de crimes et de braquages de façon permanente et chaque soir parcequ'il est désormais connu et reconnu que certains quartiers n'ont jamais le courant à certaines heures...Le quartier estudiantin de Douala n'a plus jamais eu de courant depuis de 16h à 23h depuis bientôt plusieurs mois et tous les campus d'étudiants vivent les assauts répétés des grands bandits chaque soir de ce côté...

Ebolowa, ville jadis connue pour son calme et sa paix est devenue l'une des villes les plus dangereuses à cause des agressions nocturnes et des assassinats perpétrés par des mototaximens dans les rues justement quand il fait nuit car toute la ville est continuellement dans le noir. Bafoussam est reconnue de tradition que certains quartiers n'ont jamais de courant, c'est le cas de Dschang, de Foumban, de Bafang sans compter de bangangte où la lampe tempête est utilisée dans les bars la nuit car dans ce coin l'énergie électrique n'arrive souvent que vers l'approche des fêtes.

ENEO EST LA PRINCIPALE CAUSE DES INCENDIES MORTELLES QUE LE CAMEROUN VIT DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES AUJOURD'HUI...

Il ne se passe un mois sans qu'on ne voit à la télévision nationale ou dans des chaînes privées des incendies géants ravageant immeubles ou marchés...le courant d' ENEO qui n'est jamais constant ni régulier, brûle tout sur son passage surtout quand les pauvres commerçants ont fermé leurs boutiques ayant abandonné les lieux sans courant alors quand celui-ci arrive derrière, surtout avec une intensité chancelante des courts-circuits et baisses de tensions surviennent et créent des incendies qui laissent toujours dans la désolation totale des millions de personnes sous les regards moqueurs de cette société essentiellement voleuse et criminelle installée au Cameroun pour alourdir le mal-être des camerounais... Aucun Camerounais honnête ne peut dire qu'il n'a jamais perdu d'appareils avec ENEO et ce chaque mois au moins.

Ces bandits de grand chemin s'entendent bien avec le système judiciaire de notre pays qui ne respire que la corruption et il ne faut jamais se tromper de route à aller se plaindre car aucun magistrat ne perdra son temps pour vous...Leur nouvelles trouvailles c'est d'offrir aux Camerounais des factures allant à des taux astronomiques dépassant parfois les 150.000.000 de frcfa pour un domicile privé de 7 ampoule et tenez-vous tranquille si vous ne payez pas on vous coupe la ligne... ENEO n'a jamais eu de service de réclamations car vous ne saurez même Jamais chez qui aller vous adresser...

Nous rappelons qu'à l'heure où nous parlons, le quartier le plus à côté du palais présidentiel n'a pas d'électricité depuis des années ..le courant électrique est un Lux à Emana et Olembe...Essos c'est pire que dans un village de Lolodorf...

AVIS DONC À TOUS LES CAMEROUNAIS ABUSÉS PAR ENEO...

Le seul mot d'ordre est la résistance... Apprêtons nous à faire deux à trois semaines sans électricité en achetant des bougies pour passer ces semaines, l'essentiel étant de nous detourner de cette société voleuse qui nargue les camerounais et les insulte dans les réseaux sociaux...nous allons demander pendant ces trois semaines au gouvernement camerounais de chasser ces voleurs et assassins qui rendent notre misère encore plus misérable car le Cameroun en Afrique subsaharienne est l'un des rares pays qui possède un nombre de barrages impressionnant. Mais pourtant le camerounais n'a pas d'électricité dans les deux capitales économique et politique pour ne parler que de ces deux villes importantes...Nous allons chasser ENEO de chez nous , apprêtons-nous à gagner ce combat car ces barrages sont les nôtres et ces fleuves nous appartiennent...Trop c'est Trop

En attendant, le combat continue

Et fait quoi, fait quoi nous vaincrons

le diable a la montre, Dieu a le temps

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.