0
Menu
Infos

Covid-19 : le Cameroun a déjoué tous les pronostics macabres

Tue, 18 Aug 2020 Source: --

L’hécatombe annoncée de la pandémie de Coronavirus par certains « experts », n’a pas encore eu lieu en Afrique. Au Cameroun, pays le plus touché par la pandémie de Covid-19 en Afrique centrale, le taux de guérison est de 91,2% contre 2,1% de létalité.

Selon les chiffres du Centre des opérations d'urgence de Santé publique (COUSP), à la date du 15 août 2020, le Cameroun totalisait 18 118 cas confirmés et 16 540 guéris dont 1 177 cas actifs.

Depuis le déclenchement de la pandémie, le pays a enregistré 401 décès.

La barre symbolique de 50 000 tests a été franchie le 15 juin. A date, plus de 145 000 tests ont été effectués.

Plan de riposte

Face au système sanitaire défaillant et craignant que la capacité d’accueil des malades de Covid-19 ne soit rapidement dépassée, le gouvernement a intégré dans son plan national de riposte, la création de 8 centres spéciaux de prise en charge des patients de Covid-19.

Ces «CSPP-Covid 19 » avaient été créés par décret du Premier ministre le 20 avril 2020 dans les villes de Yaoundé, Douala, Limbe, Bafoussam et Garoua, en vue d’optimiser la prise en charge des malades et permettre aux hôpitaux de fonctionner normalement en cas de pic de la pandémie.

Mesures barrières

Une dizaine de jours après la confirmation du premier cas, Yaoundé a édicté « 13 mesures barrières » visant à freiner la propagation de la pandémie sur le sol camerounais.

Lesdites mesures allant de la fermeture des frontières à celles des écoles et lieux de divertissement et l’interdiction des rassemblements ont été plusieurs fois reconduites et sont toujours officiellement en vigueur.

La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), prédisait pour le Cameroun une chute de 3,1% des revenus du tourisme et des exportations pétrolières hors pétrole en raison de la pandémie de Covid-19.

Sentant la « tempête » qui s’annonçait sur l’économie camerounaise, Yaoundé a reculé en autorisant l’ouverture des bars, des écoles et en desserrant l’étau sur les transporteurs.

Les camerounais ont boudé le port du masque de protection pourtant obligatoire sur l’ensemble du pays depuis le 13 avril 2020.

Face à cette résistance au port du masque de protection, les autorités ont annoncé des sanctions pécuniaires mais rien n’y a fait.

D’après les medias locaux, les camerounais étaient motivés par leurs multiples recettes anti-coronavirus et le médicament de l’évêque de Douala.

Source: --

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.