0

Crise anglophone : des séparatistes interdisent la circulation sur l’axe Bamenda Bali

Route Bali L'interdiction sera d'une durée de trois mois renouvelable.

Thu, 22 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

Les séparatistes ne veulent plus voir de véhicules circuler sur l’axe Bali Bamenda.

C’est ce que révèle un voice envoyé par des combattants séparatistes aux populations.

Le voice a averti que les personnes qui tenteront de violer l'interdiction ne seront pas épargnées.

La situation dans la région du Nord-Ouest est assez critique ces derniers jours. Les forces de l’ordre et les séparatistes rivalisent d’adresse depuis que les violences ont regagné du terrain.

Les forces de défenses du département de la Mezam dans une annonce du 20 juillet 2021, ont interdit la circulation des motos dans la localité de Bali suite à l'assassinat brutal de cinq policiers par des combattants ambazoniens, le dimanche 18 juillet 2021 à Bali.

Faisant suite à cette interdiction des motos décidées par le préfet de la Mezam, Simon Emile Mooh, les combattants séparatistes ont à leur tour réagi en interdisant également la circulation des véhicules publics et privés dans la localité.

Dans un audio devenu viral, un homme qui se fait appeler porte-parole des ARF de Bali, sous les instructions de Papy, Amba commandant de Bali, a annoncé que l'interdiction sera d'une durée de trois mois renouvelable tout comme l'interdiction des motos par les autorités. La mesure a pris effet hier mercredi 21 juillet.

Une route stratégique

Si cette interdiction est mise en application, elle pourra davantage détériorer l’économie de la zone déjà en berne depuis le début de la crise. La route Bamenda-Bali est l'un des axes qui mène vers Ekok, localité située à la frontière avec le Nigeria. C'est l'axe principal utilisé par les commerçants pour importer des marchandises du Nigeria au Cameroun via la région du Nord-Ouest. Cette route offre des opportunités réelles d’ouverture que les populations exploitent pour éviter pour faciliter les échanges entre le Cameroun et le Nigeria. Avant la guerre cette route nationale était devenue une voix d’échange et de transit appelé à s’agrandir.

Source: www.camerounweb.com