0

Défilé: 'la CRTV a tout fait pour ne pas montrer Biya pendant plus de 3 secondes'

PAUL BIYA PLACE DES FETES Biya vu de loin dans la loge présidentielle

Sat, 21 May 2022 Source: William Bayiha

Les images de Biya très fatigué et incapable de tenir debout lors du défilé du d'hier 20 mai suscitent des commentaires. Celle du Dr William Bayiha que nous vous proposons ne verse pas dans les débats à polémiques qui fusent de partout sur les réseaux sociaux. La sortie de l'analyste pose le problème du voile que certaines personnalités du régime jette sur Biya de son vivant. Se pose donc la question de l'incapacité du président à gouverner, s'il ne tient plus physiquement. Ci-dessous la tribune.

---



"Le régime de Yaoundé fait face à un problème psychologique très grave : la schizophrénie. Elle se manifeste par une double injonction ; une proposition difficile à matérialiser du point de vue pratique. Elle se formule comme suit : l'image de Paul Biya doit être partout, mais on ne doit la voir nulle part.

Nous avons tous vu toutes les contorsions de la réalisation de la CRTV pour ne pas montrer Paul Biya en plan rapproché pendant plus de 3 secondes - certaines sources disent 2 secondes - lors du défilé de la fête nationale. En même temps, le préfet du Mfoundi notamment a passé la semaine à presser les partis politiques à défiler avec l'effigie du même Paul Biya que la CRTV se refuse à filmer correctement alors qu'il s'offre sans défense à la merci des cameras.

Le régime et son bras administratif pensent pouvoir résoudre cette contradiction profonde en demandant aux marcheurs dans la parade d'exhiber la photo officielle d'un Biya nonagénaire lorsqu'il venait d'accéder au pouvoir i.e. le Biya âgé de 49 ans.

En montrant aux Camerounais un Biya rajeuni par le fait d'un appareil photo qui fige le temps, le préfet du Mfoundi croyait être en mesure de noyer un poisson imaginaire.

D'abord les partis politiques lui ont demandé d'aller se faire voir ailleurs ; dans tous les cas, telle a été la posture du PCRN. Ensuite les plans larges de la CRTV sur le Boulevard du 20 mai n'ont fait que renforcer une impression chez les Camerounais ; impression qui se résume en une question : mais pourquoi diable jouent-ils à cache-cache avec l'image du président de la République ?

Paul Biya aura 90 ans en février prochain. Tout le monde le sait. Et chaque Camerounais sait à quoi ressemble un monsieur de 90 ans.

La volonté de jeter un voile sur Biya vivant préfigure de ce que certains veulent faire de lui. Un mausolée parfois ambulant dont on exploite le nom i.e. les prérogatives pour tirer les ficelles de la gestion du pouvoir. Ça s'est déjà passé ailleurs : dans la Tunisie de Bourguiba vieillard.

Sauf qu'il faut rappeler aux tireurs de ce types de ficelles que le Cameroun n'est pas la Tunisie. Jouer aux schizophrènes n'est pas une issue suffisante et acceptable. Le Cameroun, c'est le Cameroun.

PS.

Pendant ce temps, le PCRN a inondé le Cameroun de ses militants… C'est de ça qu'il s'agit".

Auteur: William Bayiha