3

Dernière minute : Chantal Biya 'quitte' son mari pour le bien de leurs enfants

Paul Chantal Pendant quelques heures, elle va être absente à son domicile

Thu, 12 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• La première dame n’est pas auprès du président Paul Biya

• Elle est occupée par autre chose

• A savoir le bien-être des bébés nés dans le Chracerh



Chantal Biya prend part jeudi le 12 mai 2022 à une messe d’action de grâce au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et de reproduction humaine (Chracerh) à Yaoundé.

Pendant quelques heures, elle va être absente à son domicile, loin du président souffrant Paul Biya, pour s’occuper de ses trois cents (300) bébés nés au Chracerh.

Dans le communiqué signé par le directeur du cabinet civil de la présidence de la République, on peut lire effectivement que « la première dame du Cameroun, Chantal Biya prendra part ce jour à une messe d’action de grâce au Chracerh à Yaoundé. La célébration religieuse est relative à la naissance de 300 bébés issus de l’assistance médicale à la procréation humaine ».

C’est depuis le 05 avril 2022 que l’équipe médicale du Chracerh a annoncé avoir atteint la naissance de 300 bébés depuis l’inauguration du centre le 6 mai 2016 par sa marraine, Chantal Biya.

Le Chracerh est un établissement public administratif de type particulier à vocation nationale et internationale. Bâti sur une superficie de 7300 m2, le centre se veut un espace d’innovation médicale avec une capacité d’accueil de 60 lits. Ses principales missions sont entre autres de garantir à la femme les meilleures conditions de procréation, dans son rôle naturel de mère ; mener les activités de recherche en matière d’endoscopie et de reproduction humaine ; dispenser des soins de haut niveau en gynécologie et obstétrique.

Le bâtiment de trois niveaux dispose d’équipements de pointe pour remplir ces multiples missions que sont la chirurgie endoscopique, la fécondation in vitro, la péridurale, la chirurgie plastique et réparatrice, mais aussi la reconstruction des appareils génitaux.

Il est doté d’une maternité, de six salles de travail et d’accouchement, d’un service de néonatalogie, de six salles d’opération pour les césariennes, les chirurgies gynécologiques et les fécondations in vitro.

On y retrouve également une partie réservée aux prélèvements des embryons. Le planning familial, les soins intensifs, l’accueil et les urgences font partie des entités importantes du centre, tout comme la banque de sang et les laboratoires dédiés aux diagnostics prénataux et à la bactériologie.

Source: www.camerounweb.com