Actualités

Sport

Business

Culture

TV / Radio

Afrique

Pays

Dernière minute : Paul Biya prend une décision radicale, les mauvaises nouvelles arrivent

C'était visiblement une aubaine pour une résolution de la crise séparatiste

Mar., 24 Janv. 2023 Source: www.camerounweb.com

C'était visiblement une aubaine pour une résolution de la crise séparatiste dans les zones anglophones du Cameroun mais cette main tendue du Canada a été refusée par l'exécutif camerounais.

Pour contextualiser, l’Etat canadien qui partage la même spécificité que le Cameroun avec une culture francophone et anglophone, et plusieurs mouvements indépendantistes au Cameroun ont accepté d’initier un processus pour atteindre une résolution pacifique et politique du conflit. Le ministre des Affaires étrangères du Canada l’a annoncé le 20 Janvier 2023. Melanie Joly a révélé dans la déclaration d’Ottawa qu’elle parle en qualité de « facilitateur dans le processus » qui est censé mettre fin à la crise séparatiste qui secoue les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest depuis 2016, rapporte JDC.

« Les parties ont également accepté de former des comités techniques pour commencer à travailler sur des mesures de renforcement de la confiance... L’accord pour commencer un processus formel est une première étape essentielle vers la paix et une étape plus sure, inclusive et prospère pour des civils touchés par le conflit », indique Mélanie Joly, ministre canadienne.

Depuis l’enlisement de la crise, le gouvernement a toujours maintenu que la forme actuelle de l’Etat n’est pas négociable et continue de le maintenir comme l'indique la réaction du gouvernement par rapport à la proposition de médiation canadienne.

L'on apprend dans un communiqué signé ce 23 janvier 2023 que René Emmanuel Sadi, porte parole du gouvernement dément et désavoue le Canada comme médiateur dans la crise anglophone. Il exhorte la communauté internationale à plus agir dans la résolution de cette crise et appelle le Canada et les autres pays amis à œuvrer comme les États-Unis d’Amérique à traquer les financeurs et donneurs d’ordres de ces séparatistes qui continuent à alimenter la crise.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: