0

Dieudonné Essomba analyse le vrai poids des Bamiléké dans l'économie du Cameroun

Video Archive
Thu, 23 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

Le Dr Dieudonné Essomba pense que les Bamiléké n'ont aucun poids sur l'économie nationale du Cameroun.

Selon l'économiste, les opérateurs économiques Bamiléké qui ont réussi sont certes nombreux, mais ils ne sont rien comparé au poids de l'économie du Cameroun qui est détenue par les firmes étrangères.

Selon le Dr Dieudonné Essomba, les opérateurs économiques camerounais ne détiennent que moins de 15% de l'économie camerounaise.

L'économiste s'explique dans la sortie médiatique ci-dessous, que la rédaction de CamerounWeb vous propose.



Dieudonné Essomba est un économiste, statisticien et chroniqueur camerounais. Il considère Joseph Tchundjang Pouemi comme modèle. Né à Yaoundé, Dieudonné Essomba fait des études d'ingénieur en France. Il intervient sur des chaines de télévision comme Vision 4 où il participe à des débats comme chroniqueur.

Dieudonné a mené des études macroéconomiques et statistiques. C’est un Ingénieur Principal de la Statistique et Chargé d'Etudes au Ministère de l'Economie du Cameroun, chargé de mener des études sur les grands thèmes économiques relatifs au sous-développement et au Commerce international. Parallèlement à ces tâches administratives, il mène des travaux de recherche fondamentale en Economie. L'un des résultats auxquels il aboutit comme seule solution actuellement acceptable au sous-développement est la "Monnaie Binaire", forme systématisée et rationalisée des "systèmes locaux d'échange (SEL)".

Dans une publication qui date de ce 25 janvier 2021, partagée sur sa page Facebook, l’économiste Dieudonné Essomba demande au gouvernement et à ses gouvernants de comprendre qui leur revient de s’adapter aujourd’hui, aux besoins du peuple. Le spécialiste des questions d’économie affirme que le problème du Cameroun a toujours été que les gouvernants ou bien disons certains, ont toujours en idée que les Etats sont des puissances invincibles. Oh que non! Selon l’économiste, l’Etat est invincible. Il n’est donc plus opportun de vouloir maintenir un ordre qui est devenu incompatible avec les aspirations des populations, l‘autonomie des Communautés, le désir de liberté des citoyens.

Face à la montée du tribalisme, à la dénonciation d'un tribalisme anti-bamiléké dans les réseaux sociaux et à la crise anglophone, son discours évolue et soutien un fédéralisme au Cameroun avec l'émergence d'un état Ekang.

Ouvrage :

Une voie de développement pour l'Afrique: la monnaie binaire; Centre d'analyses économiques et sociales, 2010 - 314 pages.

Source: www.camerounweb.com