0

Dikalo : l'application qui veut concurencer WhatsApp en Afrique

Wed, 20 Oct 2021 Source: www.camerounweb.com

De nos jours, plusieurs personnes se retrouvent sur les réseaux sociaux. Pour certains, c’est un moyen de communication, pour d’autres c’est par intérêt. Les nouvelles technologies telles que l’ordinateur, les téléphones portables et internet ont permis de concevoir des sites et des applications afin que des hommes puissent échanger entre eux. Ces sites que l’on appelle réseaux sociaux sont très utilisés de nos jours, en particulier par les jeunes. Un réseau social et une application de messagerie pour les Camerounais fait par un Camerounais c’est ce que sont Dikalo et Mbuntu.

Né au Cameroun en 1982, Alain Ekambi est le Camerounais qui derrière Dikalo et Mbuntu. Après l’obtention de son baccalauréat, Alain poursuit ses études en Allemagne où il est titulaire d’un diplôme en software engineering de l’université technique de Darmstat. Il travaille pour BMW, NTT Data, et O2A avant son retour au Cameroun. Il décide de se lancer à son propre compte. « Je suis entré dans l’entreprenariat par accident. Je travaillais comme consultant dans une boite en Allemagne et j’avais beaucoup d'idées mais ces idées n'intéressaient pas mon employeur. Un ami et futur partenaire m'a proposé de le faire nous-même et c’est comme ça que notre première entreprise nait. Vu que j'étais déjà informaticien le domaine allait de soi mais l'idée de Dikalo m'est venue bien plus tard », déclare-t-il.

Dikalo est un réseau social comme Facebook où les internautes ont la possibilité d’échanger avec vos connaissances. Mbuntu est une application de messagerie qui permet de se connecter avec n’importe qui, n’importe où sur la planète sans avoir besoin de partager ses informations privées. La particularité de cette application est que les internautes n’ont pas besoin d’un numéro de téléphone pour démarrer une conversation. Il raconte avoir rencontré des difficultés lors de cette aventure. « Pour Dikalo les difficultés sont plus d'ordres humaines. Il a fallu énormément de temps pour justifier la nécessité d'avoir des plateformes propres de communication. Beaucoup pensaient que Facebook et toutes les autres applications nous procurent déjà tout ce qu'il faut mais depuis les dernières années ça commence à vraiment changer », déclare-t-il.

Les deux applications sont disponibles sur l’App Store et Play Store. Alain déclare vouloir être numéro un en Afrique « Avec Dikalo et Mbuntu on veut être les numéros un de la communication en ligne en Afrique. On veut devenir un réflexe pour les jeunes africains comme le sont Instagram et Snapchat de nos jours. Mais aussi on veut montrer que les Africains aussi peuvent faire des plateformes sociales à grande échelle car nous avons tout ce qu'il faut pour le faire. »

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: