0

Enquêtes judiciaires : Amougou Bélinga se déchaîne sur ses détracteurs (Vision 4)

Video Archive
Fri, 25 Feb 2022 Source: www.camerounweb.com

• Amougou Belinga fait objet d’une enquête judiciaire

• Vision 4 attaque Ferdinand Ngoh Ngoh

• Amougou Belinga va mal


« Ils ont intérêt à rester tranquille. Il s'agit d'un avertissement que je lance à ceux qui sont en train de me jeter les peaux de banane. J’ai tous les moyens. J'ai quatre télévisions et deux radios. Si j’en sens encore la moindre provocation, je laisserai ma casquette de patriarche et je demanderai à mes journalistes de faire leur travail et personne n'oserait m'accuser de fratricide ». C’est menaces sont du patron de Vision 4 Amougou Belinga. L’homme d’affaires joint l’acte à la parole. Faisant objet d’une enquête sur instruction du président de la République Paul Biya, Amougou Belinga par l’entremise de la rédaction de Vision 4 crie à un acharnement et tire à boulet rouge sur le secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh.

Raoul Christophe Bia, le ‘’grand reporter’’ en charge des ‘’grands reportages’’ sur Vision 4, s’est occupé du porteur des instructions du chef de l’Etat. Sans le nommer, il estime que celui-ci en veut aux innocents parce qu’il ferait partie des éjectables du prochain gouvernement de Paul Biya.

‘’ ... Des informations calomnieuses envers un tel ou un tel ministre se multiplient. Un remaniement ministériel qui rend certains obsolètes qui veulent entrainer avec eux, des personnalités qui n'ont pourtant jamais occupé des responsabilités publiques. Tous les jours, on lit '' sur hautes instructions'' pour davantage multiplier les stratégies de positionnement. Ils manipulent la presse... ‘’, déclare-t-il au journal de 20h du 25 février 2022.

Poursuites judiciaires

Amougou Belinga n’a pas que des problèmes de santé. Il est visé par une enquête ordonnée par la présidence de la République qui pourrait l’emporter. Le président de la République instruit le chef de la gendarmerie d’investiguer sur le cas Amougou Belinga après avoir reçu une note anonyme décrivant les manouvres de l’homme d’affaire et son mentor, Louis Paul Motaze.

‘’ Ces résistants détracteurs de vote politique économique ont donc décidé de bloquer et de contrôler la ligne 94 et ont imposé au Minepat la personne de monsieur Jean-Sylvain Mvondo. A partir de ce monsieur, ils contrôlent tous les engagements naturellement à leur profit. C'est ainsi que se met en place cette vaste opération de spoliation des fonds publics. Vous comprendrez dès lors Excellence monsieur le président de la République, comment monsieur Amougou Belinga s'est constitué une fortune colossale au point de narguer les Camerounais et nos institutions’’, révèle le document.

Source: www.camerounweb.com