2

Etoudi : Amougou Belinga entre carotte et chicotte !

Jad20220118 Ass Cameroun Amougoubelinga 592x296 1642523644.png Amougou Belinga a obtenu le déblocage de ses comptes bancaires

Sat, 14 May 2022 Source: Bertin Metsengue

Le groupe de médias, de finances et de la formation professionnelle l'Anecdote fait l'objet d'une attention médiatique particulière ces derniers jours suite à un redressement fiscale à.lui imposer par la direction générale des impôts du Cameroun. Comptes bancaires saisies , impossible de fonctionner était ce la solution ?

Le groupe l'Anecdote du puissant homme d'affaires camerounais Jean Pierre Amougou Belinga promoteur du plus puissant groupe de media camerounais après le la CRTV , comprenant Vision 4 , Telesud, la Radio Satelite FM et la presse écrite qui porte le nom du groupe est confronté à un redressement fiscal effectué par la direction générale des Impôts du pays. Un peu plus de 10 milliards lui sont réclamés. Incapable de s'en acquitter, le bras séculier du Fisc camerounais a procédé sans autre forme de procédure à la saisi de plusieurs comptes bancaires du magnat des médias africains. Faut surtout pas croire que c'est une affaire personnelle mais la situation financière actuelle du pays exige une rigueur dans la collecte. Cette démarche est un devoir de ce pan de l'économie camerounaise sans qui ce pays d'Afrique centrale ne saurait rester résilient même lorsqu'il subi des pressions conjoncturelles causées par le contexte international mais aussi par des crises sécuritaires multiformes. Et donc la DGI ne passe pas par 4 chemins pour utiliser la chicotte en vue de recouvrer ce qui revient à l'État du Cameroun de droit . Le lui reprocher serait être déconnecté de la situation économique actuelle . Mais doit- on jeter le bébé avec l'eau du bain ? Cette question ne saurait trouver de réponses chez Le perspicace Mopa mais Bien sur chez son patron le Ministre des finances Motaze.

À Mopa la Chicotte et à Motaze la carotte !

Autant le dire, il ne revient pas au Directeur Général des Impôts d'autoriser les abattements mais bien sûr au représentant du chef de l'État dans le domaine, le Ministre des finances. Et donc , le DGI n'a qu'un seul levier, la répression. recouvrer les impôts à tout prix et à tous les prix . C'est son devoir.

Maintenant, l'État a prévu un autre niveau qui complète le niveau opérationnel et qui protège le fisc et l'entreprenariat. Ce pouvoir de conciliation est détenu par le.ministre qui lui est un homme politique et qui ne saurait desavoué l'action du fisc mais humanise son action. Voilà pourquoi, certains peuvent croire que l'acte posé par le Minfi est une forme de désaveu à l'endroit du Dgi mais non. Le DGI a fait son travail maintenant place à un niveau bien plus élevé dans la compréhension et dans une gestion bien plus sociale qui intègre la.protection et la sauvegarde de l'entreprenariat. Voila pourquoi sans désavouer son collaborateur des impôts le.ministre Motaze a ordonné un sursis à l'endroit du groupe l'Anecdote pour lui permettre de ne pas être dans une situation d'impossibilité de fonctionner . En revanche cette décision ne lui exempte pas de ses devoirs fiscaux qui seront évidemment recouvrer ce qui est indiscutable. Le travail fait par la DGI et le Minfi n'est donc nullement en contradiction mais est complémentaire pour le bien-être de l'État et de l'entreprenariat.

Entre Mopa et Motaze que vient chercher les Ethofascistes ?

C'est tout de même devenu très ridicule que certains camerounais ethnofascites et tribalistes primaires soient toujours en train de créer de vaines polémiques sur des questions de gestions de la chose publique parce que certains acteurs seraient des tribus différentes . Certains insensés primaires du fait que se soit un digne fils de l'Extrême nord assimilé à un ressortissant de l'Ouest qui soit aux commandes de la DGI ont cru bon devoir distiller un pseudo complot contre le Betis d'autres stupides et fanatiques villagistes ont cru devoir voir en la démarche du ministre Motaze un acte de vengeance. Une vraie stupidité.

Moupouain à la place de Motaze aurait agi de la même manière que ce qu'a fait l'actuel.Minfi parce qu'il font la volonté de celui qui les a nommé à savoir le chef de l'État. Leur mission est la collecte des impôts et de veiller à ce que les entreprises florissantes continuent d'avantage de l'être. A ces Bamileké qui sont dans cette fourberie , savent il un instant que plusieurs Bamileké sont employés au groupe l'Anecdote ? A ces stupides et fanatiques Betis qui vouent une haine au jeune Mopouain savent il au moins qu'il a lui-même nommé des betis à des postes stratégiques pour l'aider à mieux accomplir la mission des impôts ?

Que ces êtres détestables et méprisables stoppent leur venin nocif contre le vivre ensemble du Cameroun. Bravo au Ministre Motaze et à son équipe pour avoir su montrer sa capacité sortir de ce spectre ethnofascite nocif.

Source: Bertin Metsengue