1

Etoudi : un palais moins paisible pour Biya depuis le rapatriement de Patrice Lumumba

Biya Ahi La dépouille de Patrice Lumumba ne se trouve plus en Belgique

Thu, 23 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

• La dépouille de Patrice Lumumba ne se trouve plus en Belgique

• Elle a été remise à la famille

• Quid de celle de l’ancien président camerounais Ahmadou Ahidjo ?



Lundi le 20 juin 2022, la justice belge a remis à la famille de Patrice Lumumba sa dépouille, plus de soixante et un (61) ans après sa mort. En réalité, il s’agit d’une dent gardée toutes ces années par l'un des policiers belges chargés à l’époque de faire disparaître toute trace de Patrice Lumumba. La restitution du reste de Lumumba tombe à pic pour les Camerounais, surtout pour ceux qui demandent à Paul Biya (89 ans) d’autoriser le rapatriement et d’y consacrer les moyens pour faire revenir la dépouille du premier président Ahmadou Ahidjo qui repose à Dakar au Sénégal, depuis sa mort.

La cérémonie de restitution du corps de Patrice Lumumba s’est passée en présence de la famille du défunt ainsi que des autorités belges et congolaises. Le Premier ministre belge Alexander de Croo a prononcé un discours et renouvelé les excuses du gouvernement pour la famille longtemps éplorée. Le membre du gouvernement a également avoué l’existence des regrets et la responsabilité morale des dirigeants belges dans cet assassinat.

Pour Alexander de Croo qui estime que cette restitution était bien trop tardive, repris par Radio France internationale (RFI), « un homme a été assassiné pour ses convictions politiques, ses propos, son idéal. Pour le démocrate que je suis, c'est indéfendable, pour le libéral que je suis, c'est inacceptable. Et pour l'humain que je suis, c'est odieux ».

Jean-Michel Sama Lukonde, son homologue congolais, lui, n’oubliera jamais ce jour, tout comme le peuple congolais : « Lumumba, notre héros national. La date du 20 juin 2022 entre dans les annales de l’Histoire. C’est tout un continent, l'Afrique, qui célèbre le retour de l’un de ses dignes fils ».

Qu’en est-il du Camerounais Ahmadou Ahidjo ?

Lui, il repose non pas en Belgique mais à Dakar au Sénégal. Ahmadou Ahidjo est arrivé au pouvoir avec l’indépendance du Cameroun en janvier 1960. Très rapidement, il met en avant sa volonté de ne pas être dérangé par qui que ce soit. Le président Ahmadou Ahidjo crée alors l’Union nationale camerounaise (UNC) et musèle l’opposition.

Durant son règne, des libertés individuelles ont été cadenassées. Tout de même, le régime auquel a succédé celui de Paul Biya a travaillé pour offrir à chaque citoyen des conditions de vie et de travail décentes.

Depuis sa mort en terre étrangère, des voix se sont élevées pour demander son rapatriement. Paul Biya fait jusqu’ici la sourde oreille. La Camerounaise Alice Nkom, avocate au barreau du Cameroun, a accordé une interview à la chaîne française TV5 Monde. Au lendemain de la Fête de l’unité nationale célébrée le 20 mai 2022, elle a évoqué la dépouille de l’ancien président camerounais Ahmadou Ahidjo qui doit être rapatriée par Paul Biya, leader du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) et chef d’Etat depuis 1982.

L’émission a durée cinquante-deux (52) minutes. Pendant celle-ci, Alice Nkom, âgée aujourd’hui de soixante-dix-sept (77) ans, a affirmé qu’elle travaille pour le maintien des liens étroits entre le Cameroun et la France.

« J’avais entamé une démarche auprès des chefs d’Etat africains pour qu’ils essaient de mettre la pression sur Paul Biya, l’actuel président de la République afin que ce dernier fasse renter les restes de son prédécesseur Ahmadou Ahidjo au Cameroun. Depuis lors, rien n’a été fait. Plusieurs chefs d’Etat m’ont dit qu’ils étaient fatigués de demander à monsieur Paul Biya de ramener les restes d’Ahidjo au Cameroun », a laissé entendre Alice Nkom.

La pression mise au chef de l’Etat camerounais Paul Biya pour rapatrier son prédécesseur Ahmadou Ahidjo est devenue encore plus nécessaire face à la restitution de la dépouille de Patrice Lumumba. Les observateurs ne comprennent pas les raisons qui sous-tendent l’inactivité de Paul Biya sur cette question. A-t-il quelque chose à y perdre ? La seule certitude à l’état actuel des choses, c’est que la dépouille restituée de Lumumba met une lumière plus imposante sur la non-sensibilité de Paul Biya sur le cas de son défunt compatriote.

Source: www.camerounweb.com