0

Exclusif: comment un simple quitus de Paul Biya met CFAO et Carrefour en difficultés devant la justice

Carrefour Et Cfao CFAO et Carrefour attaqués en justice

Thu, 22 Sep 2022 Source: www.camerounweb.com

• Au Cameroun, CFAO et Carrefour ont des soucis à se faire

• Les deux entreprises française sont attaquées en justice

• Des propriétaires terriens à Yaoundé risquent de faire suspendre les activités de CFAO et Carrefour


Attaqués devant la justice à Yaoundé, CFAO et Carrefour pourraient voir leurs activités suspendues dans les prochains mois, suite à une action en justice de certains propriétaire terriens qui estiment avoir été illégalement exproprié, en novembre 2016, de leurs terres par les deux entreprises françaises.

La seule chose qui pourrait empêcher la suspension par décision de justice des activités de CFAO et Carrefour c'est le visa de la présidence de la République sur les baux qui ont servi à expulser les propriétaires des terrains sur lesquels sont bâtis les deux entreprises.

"Ce 20 septembre, au tribunal de Yaoundé, ces propriétaires ont contesté la validité des baux emphytéotiques attribués au groupe CFAO en 2017, après l’émission du décret d’expropriation. Selon nos informations, les plaignants, représentés par Me Joseph Antoine Onambélé, ont notamment fait valoir que lesdits baux n’avaient pas reçu le visa de la présidence de la République, sésame obligatoire pour des projets de cette ampleur. Après la plaidoirie de Me André Nlend, l’avocat de CFAO, l’examen du dossier a été renvoyé au 4 octobre", apprend la rédaction de CamerounWeb ce jeudi dans un article publié par nos confrères de Jeune Afrique.

Une situation qui met CFAO et Carrefour en grande difficultés ou pourrait contraindre les deux entreprises à négocier avec les plaignant. Car, d'après nos investigations, le dossier d'expropriation des propriétaires terrains, dans le but de bâtir les commerces de CFAO et Carrefour auraient été introduites en 2016 à la présidence de la République qui ne l'avait pas signé.

Que va-t-il se passer ? Rendez-vous le 5 octobre pour la suite de l'affaire qui pourrait finir devant la justice en France.

Source: www.camerounweb.com