0
General News Sat, 23 May 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Humiliation de Biya : le préfet de Mvila s’explique et menace les journalistes

Chef En Danger Le préfet de Mvila s’explique et menace les journalistes

Objet de moquerie sur les réseaux sociaux depuis que sa vidéo avec le chef de village qui a refusé le dont du chef de l’Etat est devenue virale, Mairie Syliac Mvovo, préfet du département de la Mvila a tenu à s’expliquer.

Le représentant de l’autorité centrale justifie les menaces proférées à l’encontre du chef de village en question. Pour lui, il s’agit d’un ‘recadrage’.

« Ce n'est pas pour désacraliser la chefferie traditionnelle. Je blâme un écart de comportement parce que les gens ne retiennent que les mauvais exemples et on oublie les bons exemples. Il y en a qui ont reçu les dons et qui ont dit merci au chef de l'Etat, vous n'avez pas envoyé ça dans les réseaux sociaux », a déclaré le préfet accusant les Camerounais de ne pas s’occuper de l’essentiel.

« En bon père de famille, le préfet recadre un chef traditionnel. Vous ne retenez pas la philosophie qui sous-tend ce recadrage mais tout ce qui vous intéresse, c'est de tirer un élément de cet épiphénomène pour discréditer toute cette belle œuvre », a-t-il précisé.

Mairie Syliac Mvovo connait les auteurs de son malheur. Ce sont les journalistes. Le préfet accuse les professionnels de média de ne pas faire correctement leur boulot.

« Je suis bien heureux de voir que vous les journalistes vous êtes là. Je pense que le bon journaliste doit nous aider à bâtir une société viable. Le bon journaliste ne prend pas les avatars de nos comportements pour les ériger en règle de comportement générale », a-t-il laissé entendre.

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter