0

Justice/Suisse : les activistes anti-Biya appellent à l’aide

Manifestation Anti Biya En Suisse Camerounweb Les activistes anti-Biya appellent à l’aide

Tue, 12 Oct 2021 Source: www.camerounweb.com

• Plusieurs combattants sont condamnés en Suisse

• Ils lancent un appel à l’aide

• La BAS est au bord de l’implosion



La situation n’est pas rose chez les activistes anti-Biya de la diaspora camerounaise. Plusieurs « résistants » condamnés après l’attaque de l’hôtel Intercontinental lors du dernier séjour de Paul Biya sont en quête de financement pour payer les frais administratifs liés au recours qu’ils ont introduit. Une cagnotte vient d’être lancée par le collectif United Cameroon dans le but de collecter 5000 euros.

« Lors de la dernière visite du dictateur à Genève, 11 vaillants combattants ont mené une action spectaculaire sur l’hôtel Intercontinental, action qui a attiré l’attention du monde entier sur la villégiature de Paul Biya. Suite à cette action, nos vaillants soldats de la liberté ont été condamnés à diverses amendes et peines d’emprisonnement (…) À cet effet, United4Cameroon lance une campagne dédiée de collecte de fonds et fait appel une fois de plus à votre assistance sans faille, afin de permettre lors de cette occasion de mettre à nu M. Biya et son régime, dans une instance juridique internationale », indique l’organisation sur son site officiel.

Tension

Tout est parti de la cagnotte de 10 000 euros lancée par le président de la Brigade Anti-sardinards (BAS) Calibri Calibro afin de payer les frais d’avocat dans un procès dont personne n’avait entendu parler auparavant.

Le flou qui entoure l’objectif réel de cette cagnotte et les attitudes antérieures de Calibri Calibro ont poussé l’Amazone Sandy Boston à faire une sortie publique pour dénoncer l’imposture du chef de la BAS.

Cette guerre entre les détracteurs du président Paul Biya tombe à pic pour Vision 4, jugée proche du pouvoir en place. Dans un « reportage » de quatre minutes le journaliste, qualifie la BAS de « secte tribale » avant de donner sa version des faits :

« Calibri Calibro réclame de l'argent pour payer ses avocats parce que ce dernier est poursuivi par l'Etat du Cameroun pour la casse des ambassades. Le pauvre n'a même pas un Radi dans compte ».

Vision 4 indique dans l’élément que les activistes de la BAS militaient en réalité contre le président de la République Paul Biya enfin de s’acheter des « maisons de retraite » en Europe.

Source: www.camerounweb.com