0
Menu
Infos

Kondengui: il écope de 15 ans de prison pour avoir tué sa copine

Arret Menotte ImageLa femme décédée était enceinte de six mois

Thu, 10 Jun 2021 Source: Kalara n°386

Il croyait être l’auteur de la grossesse de sa petite amie, mais a découvert le contraire. Il l’a éliminée avec le bébé avant de reconnaître son forfait.

Le verdict est tombé dans l’affaire qui oppose les ayants-droit de Geny Ngop, à M. Moudio à Goodio. Le collège des juges du Tribunal de grande instance (TGI) du Mfoundi, qui connaissait de cette affaire, a décidé de condamner le mis en cause poursuivi pour les faits d’assassinat. M. Moudio à Goodio est accusé d’avoir ôté la vie à deux personnes, à savoir, Geny Ngop, sa petite amie, et le nourrisson qu’elle portait.

En détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé Kondengui depuis le 20 février 2019, l’accusé avait reconnu son forfait depuis l’enquête préliminaire. Il a réitéré ses aveux devant la barre. M. Moudio à Goodio a écopé de 15 ans de prison ferme. Il a aussi été condamné au paiement de la somme de 32 000 francs représentaient les*frais de justice. Les ayants-droit de Geny Ngop avaient déclaré ne rien vouloir à titre de réparation du préjudice incommensurable subi par la famille.

Les faits remontent au 11 février 2019, lorsque les parents de Geny Ngop ont été informés du décès de leur fille enceinte de six mois. Les recherches menées par les éléments de la brigade de gendarmerie d’Emonbo, à Yaoundé, avaient abouti à l’arrestation de M. Moudio à Goodio, qui s’était lui-même rendu. Interrogé, l’accusé avait relaté aux enquêteurs le film de la mort de sa petite amie.

M. Moudio à Goodio avait expliqué que Geny Ngop, avec qui il entretenait une relation amoureuse est tombée enceinte. Cette dernière lui avait fait croire que le bébé était de lui et c’est ainsi qu’il a mis tout en œuvre pour accueillir le nouveau-né, qui faisait déjà sa fierté. Seulement, il avait surpris une conversation téléphonique (message) entre Geny Ngop et un inconnu, par laquelle il avait découvert qu’il n’était pas le véritable père de l’enfant qu’attendait la victime. C’est le point de discorde entre les deux amants.

Source: Kalara n°386

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.