0

Kribi : un adolescent de 12 ans meurt après avoir consommé un biscuit

Mort Kribi.jpeg Ils avaient consommé un biscuit acheté dans une boutique

Wed, 21 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

Le petit Bizounli âgé de 12 ans a rendu l'âme hier après avoir été conduit en urgence au centre de santé CIMGE, sis au quartier Dombe. .

Son compagnon qui a risqué lui aussi la mort se trouve hors de danger à l'hôpital de district de Kribi. .

Ils avaient consommé un biscuit acheté dans une boutique.

La ville de Kribi est en proie depuis plusieurs mois à des morts suspectes. La plus recente s’est produite hier au quartier Ndombe. Deux enfants ont pris part à une campagne d'évangélisation des enfants en plein air dans leur quartier et dans laquelle on distribuait les biscuits. Le jeune rescapé raconte qu’après la campagne, son compagnon et lui de retour à la maison ont trouvé chemin faisant une pièce de 50 frs CFA, avec laquelle, ils ont acheté deux biscuits dans une boutique.

C'est après avoir consommé lesdits biscuits que le malaise a commencé. La police qui a été alertée de la situation est immédiatement descendue sur les lieux, a saisi le reste des biscuits de l'échoppe et interpellé le pasteur Modeste Douanla qui a animé la campagne d'évangélisation et quelques-uns de ses collaborateurs. Ils se trouvent au commissariat central de Kribi. Le vendeur de la boutique a aussi été arrêté.

Les morts à Kribi.

C’est la énième personne qui meurt dans la cité balnéaire de Kribi dans des circonstances qui restent troubles. Mercredi 14 juillet 2021, le nommé Yaya Mustapha a trouvé la mort de façon subite au carrefour kingué (lieudit Swecom). L’on ne sait vraiment pas exactement de quoi l’homme est décédé, mais des supputations confirment que sa mort est mystérieuse, car aucun témoin n’a pu dire exactement de quoi l’homme est décédé. Selon les témoignages, l’homme né en 1957 à Kribi a garé sa moto pour se mettre à l'abri de la pluie qui s’abattait sur la ville. Quelques minutes après s’être abrité, l’homme va s’écrouler et va rendre l’âme devant plusieurs personnes qui se trouvaient à cet endroit. Qu'est-ce qui s'est passé pour que l’homme qui venait de garer sa moto meurt ? Personne ne peut encore répondre pour le moment. Le médecin légiste qui est arrivé sur les lieux ne trouve aucune trace de maladie à l'origine du décès.

La veille de ce drame, un autre homme est mort dans la même ville. Aux environs de 19h, dans la nuit du 13 juillet, un jeune homme a été retrouvé sans vie au quartier Dombè, lieudit entrée Camp militaire. Il a quitté ses amis dans un bar, pour se mettre à l'aise avant de trouver la mort dans son lieu d’aisance.

Une semaine avant, un corps a été retrouvé non loin du foyer du Ndé, alors que la victime, d'après témoins, ne présentait aucun signe de maladie.

Il y a trois semaines, un monsieur avait trouvé la mort alors qu’il avait déjà commandé son menu dans un café, lorsqu'il s'écroulé sous le regard impuissant du gérant qui s'affairait encore à après le menu sollicité.

A Kribi c’est la peur totale et les gens se demandent ce qui se passe réellement pour qu’autant de personnes meurent dans des circonstances troubles.

Source: www.camerounweb.com