0

L’arme de Biya contre les séparatistes, la France et les ONG ‘corrompues’

Paul Biya Vieux Paul Biya et ses lieutenants ont adopté un plan de riposte

Fri, 13 Mar 2020 Source: www.camerounweb.com

Il préfère traiter avec les Chinois et Paul Biya ne le cache pas. Pourquoi ? Parce que les Chinois, à en croire l’homme fort du Cameroun ne s’immiscent pas dans les affaires d’un Etat.

Aurait-il vraiment le choix qu’il ne traitera plus avec la France, pays avec qui Biya n’a que des relations superficielles. Paul Biya traite avec la France, mais de plus en plus, depuis quelques années avec la Chine, la Russie ou encore l’Israël qui sont connus pour ne pas faire de l’ingérence dans les affaires d’un Etat. Parce que c’est de cela il est question depuis quelques années : l’ingérence des puissances étrangères dans les affaires du Cameroun qui se veut un Etat ‘souverain’.

La brouille diplomatique née de l’affaire qu’il convient d’appeler Calibrogate n’aura été que l’évènement qui a révélé au monde entier la tension qu’il y a toujours eu entre Biya et Macron et les prédécesseurs de Macron. ‘Nous coopérons avec la Chine comme avec la France, mais la Chine n’enlève rien à personne’, avait d’ailleurs déclaré Paul Biya il y a quelques années.

En dehors de la France, Paul Biya pour se maintenir au pouvoir à vie, voit d’un mauvais œil les séparatistes anglophones qu’ils risque de fragiliser son pouvoir et le priver d’importantes ressources que lui fournit cette partie du pays.

Les derniers adversaires du Cameron sont maintenant les ONG comme Human Right Watch que l’Etat du Cameroun accuse d’avoir touché d’importantes sommes d’argent pour ‘déstabiliser les institutions de l’Etat’ et prouver au monde entier que Biya n’est plus apte à gouverner le Cameroun et qu’il faudrait le remplacer. A tous ces adversaires Biya n’a qu’une seule arme : ‘la souveraineté’. Et cela marche plus ou moins bien pour le moment. Mais jusqu’à quand ?

Source: www.camerounweb.com