0
Sports Features Wed, 5 Dec 2018

'La CAF n'est pas le seul propriétaire de la CAN'

J'ai l'impression que le nouveau Comité Exécutif de la CAF ne maîtrise pas la gravité de ses actes, et qu'il se bombe le torse, fier de se croire au dessus des gouvernements et des nations qu'il humilie profondément. C'est vrai que nous ne montrons pas le bon exemple depuis quelques temps , et qu'une bonne partie du globe se délecte de nos errements en attendant d'assister à notre chute finale.

C'est vrai que nous sommes très en retard, et que nous avons malheureusement déclenché des batailles meurtrières contre nous mêmes, dans nos regions, sur les réseaux sociaux, dans les médias, hors de nos frontières. Cest vrai que certains d'entre nous doivent leur prospérité à nos multiples malheurs. Mais malgré tout, si nous pouvons être prêts pour le mois d'avril 2019 !!! Alors allons y , car j'ai le pressentiment qu'il y aura un retournement de situation, et que la CAF sera bien obligée de nous rendre notre événement.

LIRE AUSSI: Retrait de la CAN: Dieudonné Essomba enfonce le Cameroun

Il y a aussi en effet, du malsain dans la procédure de la CAN : duperie et modification unilaterale du contrat initial, rupture abusive du contrat modifié, diktat, complot, coups bas, promesses fallacieuses, impatience, anticipation, suspicion, déclarations outrageuses, dérision, arrogance, humiliation. Les stades vides à Accra, résultat d'un premier gros fiasco, n'étaient qu'un avertissement au Comité Exécutif sur la réalité et les difficultés d'une organisation de CAN.

Les chantiers engagés au péril de notre stabilité et de notre prospérité auraient dû être perçus par la CAF comme le sacrifice ultime d'une nation qui doit sa renommée mondiale au football et qui tenait à rendre à ce sport une partie de ce qu'elle a reçu. La CAF a t-elle seulement oublié qu'une attribution de la Can 2019 à une autre nation sans le consentement du Cameroun est à envisager ? Sait-elle que le TAS a pour habitude de condamner séverement le plus arrogant? S'imagine t-elle qu'il y a un risque d'annulation de la CAN 2019 qui plane sur sa tête si le Cameroun décide de contre attaquer? Alors sa soi disant décision irrévocable n'en est pas une... ce n'est pas que la CAN de la CAF, elle appartient aussi au Cameroun, comme celle de 2021 appartient à la Côte d'Ivoire.

Source: Ngila Bollanga
Related Articles: