2
Politics Fri, 31 Jul 2020

La militante du MRC Rosange Jimegni raconte son arrestation dans un livre

«Liberté enchaînée (Rosange Jimegni à cœur ouvert)» est une somme de témoignages et d’opinions recueillis par l’écrivain et activiste panafricaniste Thierry Mbepgue.

Rosange Jimegni raconte ses deux mois de captivité. La militante du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) l’a fait dans un livre dont le titre est «Liberté enchaînée (Rosange Jimegni à cœur ouvert)». C’est le militant de la cause panafricaniste et opposant camerounais Thierry Mbepgue qui s’est chargé de recueillir son témoignage et ses opinions pour en faire l’ouvrage en vente depuis le 24 Juillet 2020 au Cameroun et en ligne sur AMAZON (pour l’étranger). L’œuvre est préfacée par le militant du MRC installé en Allemagne Wilfried Claude Ekanga Ekanga et la postface est l’œuvre de son camarade de parti, Jean Bonheur Tchouafa.

«Injustement arrêtée puis embastillée à la prison de Bangangté, Rosange Jimegni raconte dans ce livre tous ses déboires et livre des secrets graves sur certaines autorités zélées de la ville. Elle fait dans ce livre le procès d’un système pourri incarné par des individus et de tribalistes nostalgiques qui oeuvrent pour le maintien du peuple camerounais dans les liens de la servitude», lit-on sur la quatrième de couverture.

Le livre revient sur les circonstances de l’arrestation de Rosange Jimegni en Janvier dernier à Bangangté (régiond e l'Ouest). Il en rappelle les raisons, renseigne sur le traitement qu’elle a reçu en prison, le rôle de certaines élites du département du Ndé. «Liberté enchaînée fait le procès d’une dictature galopante, vieille de quatre décennies, d’un régime répressif qui, telle une grosse pieuvre tend ses tentacules jusque dans les contrées les plus reculées du Cameroun, Bangangté…», lit-on au bas de la note qui présente le livre.

Arrêtée le 29 Janvier 2020 avec 3 autres camarades de parti pour avoir distribué des tracts justifiant le boycott des dernières élections législatives et municipales par son parti, Rosange Jimegni a été libérée le 2 Avril 2020 à la suite d’un verdict favorable du Tribunal de Bangangté. Elle promet de consacrer 10% des recettes générées par l’ouvrage au soutien aux prisonniers politiques.

Source: cameroon-info.net

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter