1
General News Tue, 30 Jun 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le gouvernement 'tremble' sur la question de la diaspora

Pressenti à l’Assemblée nationale, l’avant projet de loi portant code des personnes et de la famille fait couler beaucoup d’encre et de salive dans les réseaux sociaux et les médias camerounais.

Ce qui semble faire le plus peur dans cette affaire, c’est la question cruciale de la double nationalité. Il sera question de faire beaucoup plus de lumière sur la question de la vie des familles et le statut des personnes. Cet avant projet de loi dont des sources crédibles disent être en gestation à l’Assemblée nationale devra en effet clarifier ,« l’acquisition ou la perte de la nationalité camerounaise après naissance ; l’attribution de la nationalité à la naissance et son acquisition après la naissance».

La problématique

Selon le fameux article 81, « tout camerounais justifiant d’une autre nationalité conserve la nationalité camerounaise, sauf répudiation de celle-ci». Au regard du passé, bon nombre d’observateurs s’interrogent sur la volonté pressante du législateur ou de l’exécutif. L’on apprend que le statut du camerounais fait l’objet de grands débats sur la base des articles visiblement discutable sur la base des intérêts de tout un chacun. En mars 2014 déjà, le député Joshua Osif du Social democratic front(Sdf), avait déposé au bureau de l’Assemblée nationale un projet de loi portant sur la double nationalité. Malheureusement, cette initiative n’a pas connu une issue favorable.

Doléance pressante

En rappel, le Forum de la diaspora tenu à Yaoundé entre juin et juillet 2017 avait permis de découvrir une sollicitation pressante de la diaspora. Particulièrement, il s’agissait de créer tout un département ministériel chargé de la diaspora camerounaise. Tout récemment encore, on en a longuement entendu parler. C’était à la faveur du Grand dialogue national de Yaoundé. À l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril a décidé de la création en date du 29 avril dernier, un réseau parlementaire dénommé,“ Diaspora coopération décentralisée et transfrontalière”.

Un cadre permanent de dialogue et de médiation entre les compatriotes et la diaspora et les parlementaires pour la participation au développement au rayonnement du Cameroun. Louis Ngantcha, député à l’Assemblée nationale est le président dudit réseau. Mais pour le moment, le gouvernement camerounais est préoccupé au haut point par le sujet de la diaspora.

Source: actucameroun.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter