4

Le ministre Dodo Ndoke tué : voici le poste qui l'attendait à Etoudi, un grand changement se préparait

 124885869 Ministreminescameroun Dodo Ndoke Le ministre Gabriel Dodo Ndoke est décédé

Tue, 24 Jan 2023 Source: www.camerounweb.com

Les derniers mois sont très intrigants avec les décès des ministres et des autorités qui se succèdent au Cameroun. Pour certains d’entre eux, les pistes de l’assassinat sont évoquées très sérieusement par des sources crédibles.

La mort du ministre des Mines et du Développement technologique Gabriel Dodo Ndoke il y a quelques jours soulève beaucoup d’interrogations.

Et pour de bonnes raisons. Le membre du gouvernement se portait bien d’après ce que nous savons. Il a subitement eu un malaise qui a fini par l’emporter.

Pourtant, sa famille l’avait transporté de façon urgente vers l’hôpital de la caisse à Yaoundé. Ça n’a pas réussi à le sauver.

Cris, pleurs et lamentations, toutes les émotions noires étaient présentes à la morgue lorsque les médecins ont transporté le cadavre de Gabriel Dodo Ndoke vers la morgue.

Plusieurs jours après son décès, les résultats de l’autopsie effectuée apportent davantage de précisions sur la nature exacte de la mort du ministre Gabriel Dodo Ndoke qui était un élément essentiel dans le gouvernement conduit par le Premier ministre Joseph Dion Ngute.

La piste de l’assassinat est davantage évoquée. Le journaliste en exil Boris Bertolt affirme par exemple dans l’une de ses publications : « Les dernières heures du ministre des Mines décédé, Gabriel Dodo Ndoke. L’autopsie révèle que le foie et les intestins ont explosé ».

Mais étrangement, « après avoir reçu l’ambassadeur d’Italie à son bureau, Gabriel Dodo Ndoke pétait la grande forme ».

Boris Bertolt porte à la connaissance du public qu’il « se rend tout d’abord au Palais des congrès, siège du comité central du RDPC, pour une réunion du parti ».

S’agissant des personnes qui seraient derrière ce meurtre évoqué, Boris Bertolt n’a pas donné de noms tout particulièrement. Mais il a évoqué un poste qui allait revenir tôt ou tard à l’illustre disparu Gabriel Dodo Ndoke. Alors, si cette information est vraie, ce crime ne profite-t-il pas à l’occupant actuel du poste ? On se le demande.

« Le ministre des mines Gabriel Dodo Ndoke, originaire de l’Est, figure montante du gouvernement, faisait également partie de la short list des personnes pressenties pour le poste de Secrétaire général de la présidence de la République (SGPR) », renseigne Boris Bertolt.

C’est l’indéboulonnable Ferdinand Ngoh Ngoh qui occupe actuellement ce poste stratégique autour de Paul Biya.

Source: www.camerounweb.com