0

Le tristement célèbre Émile Bamkoui lâché par Paul Biya : les vraies raisons d’un départ inattendu

Emile Bamkoui2.jpeg Le tristement célèbre Colonel Camerounais Joël Émile Bamkoui

Thu, 23 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

C’est l’information de la journée qui crée un électrochoc au sein de l’opinion. D’ici quelques mois, le tristement célèbre Colonel Camerounais Joël Émile Bamkoui, chef de division de la sécurité militaire au ministère de la Défense, est appelé à faire valoir ses droits à la retraite. En claire, le rêve que caressait ce dernier de passer au grade de Général tombe à l’eau. Il s’agit d’un cinglant revers pour celui qui aurait, durant son parcours, collectionner des faits d’armes qui lui ont rendu tristement célèbre. Il se dit d’ailleurs que ce sont entre autres raisons de son admission à a retraite.

Les derniers faits d’arme de cet officier redoutable et redouté et de ses éléments sont assez éloquents de la terreur qu’ils ont fait régner. En effet, récemment, un douanier en a fait les frais.

La scène s'est déroulée au poste de contrôle douane D' Abam dans la région du Sud. Un pick-up transportant des marchandises est intercepté par la douane. Selon les sources du confrère Week-Infos, confortées par une vidéo diffusée sur le plateau de Vision 4 ( Club d'Elites), les occupants du véhicule vont se présenter comme étant des éléments de la division de la Sécurité Militaire ( Semil) en activité à Ebolowa.

Le douanier a beau rappeler à ces éléments, ses missions de contrôle de tout véhicule transportant des biens rien n'y fait. Les occupants de la voiture refusent la fouille du véhicule qui selon un riverain transportait des boissons alcoolisées et autres liqueurs.

L'un d'eux va arracher la herse du douanier et jeter en brousse. Le douanier, va alors sortir son téléphone pour filmer le contenu du véhicule. C'est alors que ces éléments se ruent sur le douanier, le violenté copieusement, sa tenue déchirée. Plus grave, un autre élément arrache le téléphone du douanier, le fracasse dans un premier temps sur le bitume, le récupère et le jette loin dans la brousse.

Le professeur de Philosophie Fridolin Nke garde également un amer souvenir du Colonel Joël Émile Bamkoui. En Septembre 2021, il avait été enlevé puis gifler par l’officier.

Dans une vidéo en direct de sa page Facebook, l'universitaire avait alerté les Camerounais sur son enlèvement par des hommes du patron de la Semil (Sécurité militaire), le Col Emile Bamkoui.

"Je suis ici contre mon gré. J'ai été arrêté parce que j'ai une affaire à une compagnie où on m'a convoqué ce matin. Donc on est venu m'arrêter. C'est le colonel Bamkoui qui m'a ordonné de faire ce direct, contre mon avis. Il m'a donné une grosse gifle et un de ses éléments m'a aussi donné une grosse gifle", avait déclaré le Dr Fridolin Nke.

Récemment sorti de prison, Sébastien Ebala a étalé aux yeux du monde entier les traitements inhumains et dégradants qu’il a subi dans les mains du Célèbre Colonel Joël Émile Bamkoui.

Pour rappel, dans le décret Nº2022/206 du 07 juin 2022 portant mise en retraite pour limite d'âge de grade et versement dans la réserve mobilisable de certains personnels officiers de défense que la rédaction de camerounweb.com a consulté, Paul Biya a décidé d'envoyer en retraite une trentaine d'officiers supérieurs des corps de la gendarmerie nationale, de l'armée de l'air et de la marine nationale. Parmi ces officiers, figure le Célèbre Colonel Joël Émile Bamkoui. Il va en retraite le 03 avril 2023, soit dans 10 mois. Il aura alors 68 ans cette année là. Mais, il faut préciser qu'il a tout de même été versé dans la réserve mobilisable jusqu'au 03 avril 2026, soit pour une période de 3 ans à compter de la date de la prise de retraite. C'est-à-dire qu'il va continuer de toucher son salaire normalement jusqu'à la fin de la période mobilisable qui est de 3 ans. Cependant, le Colonel Bamkoui restera en attente d'un appel imminent de son administration même si officiellement il sera en retraite.

Source: www.camerounweb.com