1

Les avocats de Mimb et Eteki demandent la libération provisoire de leurs clients

Wilfried Eteki Martin Camus Mimb Sextape Ok Leurs avocats ont formulé des demandes en liberté provisoire

Wed, 21 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

• Wilfrid Eteki et Camus Mimb seront situés le 4 août

• Leurs avocats ont formulé des demandes en liberté provisoire

• Une autre audience débute demain


La confrontation attendue ce 21 juillet 2021 n’a pas eu lieu. Malicka Bayemi et son conseil n’ont pas été informés de l’audience en flagrant délit de ce jour. Les avocats du journaliste Camus Martin Mimb et Wilfrid Eteki ont profité de l’occasion pour introduire une demande en liberté provisoire de leurs clients. La demande a été reçue. Le parquet va se prononcer le 4 août 2021.

Au cours de l’audience de ce jour, Camus Mimb qui a fait le déplacement du Tribunal de première instance de Bonadjo, avait à ses côtés les avocats Me Um Patrice, Me Kouokam, Me Cécile Ngo Mbiga et Me Mahop. Wilfrie Eteki est lui défendu par Me Michelle Mpacko.

Avant que le parquet ne statue sur les demandes en liberté provisoires, les deux prévenus seront à nouveau devant les juges demain pour les mêmes affaires. Une citation directe avait été déposée contre eux par les avocats de Malicka Bayemi .

Début juin 2021, les Camerounais ont été choqués de voir sur les réseaux, une vidéo à caractère pornographique tournée dans le bureau de Camus Mimb. Le journaliste sort un communiqué dans lequel il dit être victime d’un complot orchestré par des individus qui veulent porter atteinte à son honorabilité. Il explique aux internautes qu’un couple qu’il ne connaissait pas a profité de son absence pour faire l’amour dans son bureau.

Les arguments du journaliste n’ont pas convaincu les Camerounais. D’autres victimes de Mimb saisissent l’occasion et racontent les abus et tentatives d’abus sexuels dont elles ont été victimes. Les jours passent, les preuves contre Mimb s’entassent. Le 20 juin 2021, Wilfrid Eteki, chef traditionnel et ami de Mimb sort du silence et avoue être l’homme dans la vidéo. Les Camerounais sont choqués. Martin Camus Mimb a menti. Il connaissait bien l’homme dans la vidéo. D’autres sources révèlent qu’ils font tous partie d’un groupe de pervers où ils s’échangent les nudités de leurs conquêtes.

Les personnalités publiques qui ont soutenu le journaliste au début de l’affaire, lui retire leur soutien un à un. Tous demandent à Camus Mimb de présenter des excuses publiques à la véritable victime, une certaine Malicka. La maison d’édition qui a édité le livre du journaliste sort un communiqué le 21 juin 2021 annonçant la cessation de la promotion et la commercialisation de l’œuvre. Des avocats et défenseurs des droits de l’homme se sont constitués en collectif et annoncent des poursuites judiciaires contre le journaliste.

Source: www.camerounweb.com