0
Menu
Infos

Média : Martinez Zogo lynché dans la presse camerounaise

Thu, 14 Jan 2021 Source: Le quotidien N°491

Le Directeur de la programmation des investissements publics (Dpip) au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, est victime de chantage et campagne de diabolisation dans certains médias en quête du sensationnel. Le cas le plus illustratif est celui du présentateur de l’émission « Embouteillage » sur les ondes de la chaîne privée « Amplitude FM », Martinez Zogo. Ce dernier s’est permis de tenir des propos diffamatoires à l’endroit de Jean Sylvain Mvondo, en exigeant le paiement des arriérés de salaire dus aux employés de la société Gicarp Consulting, mis en congé technique depuis le mois de mars 2020, du fait de la pandémie due au coronavirus. Une affaire cousue de fil blanc et dont l’objectif est de ternir l’image d’un réel et bon soutien du chef de l’Etat, Paul Biya.

Une minorité d’employés de la société Gicarp Consulting a été mis en congé technique, suivi d’un accompagnement financier au moment de la notification. Il n’empêche, des tireurs à gage aux imaginations débordantes de mensonges vont trouver à redire. Très vite, le Dpip se retrouve dans leur collimateur. Au fil des émissions sur les ondes de Satellite Fm, et principalement lors des émissions « Embouteillage », l’homme est peint en noir.

Bien qu’ayant reçu les documents attestant que M. Mvondo n’est point le promoteur de cette société (notamment le registre de commerce et la non redevance), le présentateur de l’émission ‘‘Embouteillage’’, Martinez Zogo se démène comme un adepte de la politique du ventre pour lui attribuer la propriété de cette structure. Sachant bien qu’il faut beaucoup plus pour déstabiliser un baobab de la trempe du Dpip, Martinez Zogo fonce comme un taureau, en l’accusant de tous les maux du siècle. D’après des indiscrétions, l’ancien bagnard aurait exigé des espèces sonnantes et trébuchantes pour acheter son silence sur cette affaire cousue de fil blanc. « Ce faisant, il perd son temps, puisque le directeur n’est pas ce genre de responsable qui badine avec ce genre de pratique.

Les oiseaux de mauvaise augure qui se sont mis tout d’un coup à voler autour de lui, doivent savoir qu’il ne cédera pas à un tel chantage », renseigne-ton dans l’entourage de M. Mvondo. A court d’argument, celui qui est bien connu dans les milieux gays de Yaoundé distille des informations sur une prétendue plainte en cours de téléchargement contre Jean Sylvain Mvondo à la police judiciaire, pour ‘‘asservissement sauvage’’ du personnel de la société Gicarp. Décidé d’aller jusqu’au bout de cette entreprise diabolique, l’animateur serait épaulé par des lobbies bien connus pour leur adversité à l’endroit du DpipMinepat, sous fond des batailles de leadership politique dans la région du Sud en général et dans le département du Dja et Lobo en particulier.

Ces ennemis du progrès, animés d’une mauvaise foi, s’offrent le galeux plaisir de formuler tout un tas de critiques sur l’engagement politique de M. Mvondo dans le département du Dja et Lobo, région du Sud. Il est pourtant prouvé dans tout le département que ce militant convaincu du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) est demeuré fidèle et loyal, travailleur et compétent. De ce côté-là, l’on estime que justifiant des compétences et des états de services probants qui éclipsent la concurrence en cas d’éventuelle promotion, Justin Sylvain Mvondo essuie aujourd’hui les assauts de ceux qui voient en lui un obstacle à leur ascension politico-administrative. Quant au maître chanteur nommé Martinez Zogo, il semble ne pas avoir retenu les leçons de son séjour à la prison de Kondengui. Méchanceté gratuite, quand tu nous tiens au Cameroun !

Source: Le quotidien N°491

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.