0
General News Mon, 10 Dec 2018

'Millenium Challenge Account': le Cameroun peaufine son éligibilité

Millenium Challenge Account ou Fonds du millénaire, est un programme de financement du développement créé par le Congrès américain en 2004, à l’initiative du président américain George W. Bush, dans le cadre de la mise en œuvre des engagements internationaux des Etats-Unis en matière de financement du développement.

Ce programme vise les pays en développement qui démontrent leur engagement à lutter contre la pauvreté à travers la croissance économique. Le Cameroun qui aspire à être bénéficiaire a créé un comité de pilotage présidé par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat).

Ce comité s’est tenu hier à Yaoundé en sa première session. Il est question pour les membres de créer des conditions favorables afin que le pays soit éligible à ce fonds. Comme l’a indiqué le ministre délégué auprès du Minepat, chargé de la Planification, Paul Tasong, le Cameroun ne répond pas encore à ces critères, mais espère y parvenir.

LIRE AUSSI: Énergies renouvelables: comment des criminels roulent Paul Biya dans la farine !

« Nous avons dans le passé fourni beaucoup d’efforts, nous y étions presque. Mais tel n’a pas été le cas avec une note de 9 sur 20 », regrette-t-il. Il est aujourd’hui question d’inverser cette tendance baissière encore que le pays a « les moyens de sa politique ». Le Mindel ajoute par ailleurs que le comité de pilotage a instruit son secrétariat technique de lui faire des propositions qui seront prises en compte à la prochaine session.

Si le Cameroun est éligible à ce programme, il pourra bénéficier d’une aide aux financements. Ces ressources du MCA d’une grande importance lui permettront d’assurer son développement dans le domaine de la croissance, de l’éducation et de la santé. Les travaux du comité d’hier étaient consacrés à la présentation des stratégies à mettre en place pour aboutir à l’éligibilité tant souhaité ainsi que les moyens à mobiliser à travers l’examen du projet de plan d’action 2019.

Source: cameroon-tribune.cm