0

Mon engagement va au-delà du Yes We Can, c’est le Yes we must - Général Nka

Général Valère Nka Général Valère Nka

Wed, 19 Aug 2015 Source: cameroon-info.net

L’ex-attaché de défense du Cameroun à Abuja a déjà pris l’ampleur de la tâche qui l’attend. Nommé Commandant adjoint de la Force Multinationale Mixte, il indique que ce régiment spécial chargé de la lutte contre ma secte islamique Boko Haram trouvera sa force dans la cohésion au sein du commandement et de son l’état-major.

« Les Force est constituée d’éléments venant de cinq pays : le Nigéria, le Cameroun, le Niger, le Tchad et le Benin. Ils viennent d’horizon divers. Ils parlent les langues officielles différentes : le français ou l’anglais. Il faut impérativement cette cohésion pour que tout le monde regarde vers la même direction », a-t-il indiqué.

En véritable stratège de guerre, le Général Valère Nka souligne qu’une bonne coordination avec les commandants des différents secteurs est également indispensable. « On aurait forcément besoin de l’engagement des troupes sur le terrain, de la synchronisation avec les autres opérations déployées en dehors de la zone de compétence de la Force. Tout ceci appuyé par le renseignement provisionnel et le renseignement de contact, la transmission et le partage des renseignements ».

Selon le général camerounais, le recours aux attentats kamikazes par la secte islamique est la preuve que ses capacités militaires sont réduites. Il précise toutefois que « la Force multinationale a un mandat qui a été bien fixé : éradiquer Boko Haram, tout au moins réduire ses capacités militaires pour qu’on ne parle plus d’unité constituée. Nous devons travailler dans cet esprit ».

Sur le terrain, l’opération a déjà commencé, selon le général Nka. Le week-end dernier, le Nigéria a lancé une offensive aérienne sur la forêt de Sambisa. « Des choses se passent aussi du côté du Cameroun et du Tchad. Je pense qu’il ne manquait plus que la coordination. Maintenant que l’état-major est presque constitué, ça ira vite. Quelque réglages dans cet état-major et très vite on va oublier qu’on a jamais porté de costume et la cravate ».

Le général de bridage Valère Nka exprime sa détermination à anéantir Boko Haram et ainsi mériter la confiance en lui placée par le Chef de camerounais. « Il (Paul Biya, ndlr) peut compter sur moi. Cet engagement va au-delà du « Yes, We Can ». Pour moi, c’est le « Yes, we must », souligne-t-il.

Source: cameroon-info.net