1

NOSO: Beti Assomo révèle une jonction avec d’autres entités terroristes

NO PITY Humiliation Camerounweb Un véritable défi pour les Forces de Défense et de Sécurité camerounaises

Wed, 22 Sep 2021 Source: Terre Promise

Dans un communiqué rendu public le 20 septembre 2021, suite aux récents attentats qui ont fait récemment une vingtaine de morts parmi les éléments des Forces de Défense au Nord-Ouest, le ministre de la Défense affirme qu’il est désormais établi « l’existence de liens et d’échanges d’armements sophistiqués entre les terroristes sécessionnistes du Nord-Ouest et du Sud-Ouest avec des groupes intégristes violents exogènes ».

L’image fait le tour des réseaux sociaux. Des hommes lourdement armés ont attaqué un cortège militaire pris dans un guet-apens tendu sur la route entre Bamessing et Sagba dans l’arrondissement de Ndop (région du Nord-Ouest).

Selon le communiqué du ministre délégué chargé de la Défense, les insurgés ont immobilisé les véhicules des Forces de Défense à l’aide d’un engin explosif improvisé et d’un lance-roquettes antichar, avant d’ouvrir un feu nourri sur ces derniers, sérieusement incapacités par la déflagration des charges explosives.

On se souvient que cet attentat intervient quelques jours seulement après une autre attaque d’engin explosif improvisé visant un autre convoi militaire, dans la matinée du 12 septembre 2012, sur l’axe Kumbo-Tatum, au lieudit, toujours dans la région du Nord-Ouest.

Le bilan de ces deux attentats, tel qu’établi par le MINDEF, est d’une quinzaine de soldats et de plusieurs civils tués, ainsi que de trois véhicules endommagés.

Un armement de liante technologie

Les experts se disent extrêmement impressionnés par la qualité de l’armement de très haute technologie dont disposent les sécessionnistes. Ce que confirme le communiqué du MINDEF qui affirme que « l’usage d’explosifs de forte charge contre les Forces de Défense et de Sécurité, ainsi que des populations civiles en zones urbaines et péri-urbaines, voire le camouflage dans les populations civiles ou l’utilisation de celles-ci comme boucliers humains, relève d’une innommable barbarie ».

Le ministre de la Défense révèle que « les Sendees de renseignement ont établi avec certitude que la montée en puissance de ces groupes terroristes, de par l’armement de gros calibre dont ils disposent et font systématiquement usage, découle en grande partie de leur jonction avec d’autres entités terroristes opérant hors de notre pays ».

Pour Joseph BETI ASSOMO, il ne fait aucun doute que « l’entrée en scène d’explosifs de forte capacité et de nouveaux armements consacre indubitablement un changement de paradigme dans les opérations en cours ».

Le MINDEF rappelle la mission des Forces de Défense et de sécurité qui est «de tout faire pour restaurer la paix et garantir la libre circulation des personnes, biens et capitaux sur toute l’étendue du territoire national ». Il réaffirme la détermination de l’Année à éradiquer toute forme de violence tant dans les régions crisogènes du Nord-Ouest et du Sud-Ouest que dans l’Extrême-Nord.

Il croit pouvoir affirmer qu’il est clairement établi « l’existence de liens et d’échanges d’armements sophistiqués entre les terroristes sécessionnistes du Nord-Ouest et du Sud-Ouett. avec des groupes intégristes violent:, exogènes. Un véritable défi pour les Forces de Défense et de Sécurité camerounaises.

Source: Terre Promise