0

Noso: Beti Assomo demande aux soldats de ne pas suivre les ordres des réseaux sociaux

Joseph Beti Assomo Gendarmes Le Mindef a souligné l’importance de la discipline dans les rangs

Fri, 22 Jul 2022 Source: www.camerounweb.com

• Le nouveau commandement a été installé ce 20 juillet

• Le Mindef a souligné l’importance de la discipline dans les rangs

• Selon le Mindef, les réseaux sociaux charrient parfois des messages curieux

Le 14 juillet dernier, le président de la République a nommé de nouveaux responsables militaires à la tête des commandements territoriaux. Le général Bouba Dobekreo a ainsi remplacé le général Valère Nka à la tête de la RMIA 5, tandis qu’Ousseini Djibo a remplacé le général Ekongwesse Divine Nnokon, nommé à la région de gendarmerie N°2 avec poste de commandement à Douala. Les nouveaux hommes doivent donner un nouveau souffle tactique et opérationnel dans la guerre que l’armée mène contre les milices séparatistes dans cette région.

Le nouveau commandement de la 5e Région militaire interarmées (RMIA 5) a été installé ce 20 juillet à Bamenda par le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo. Occasion pour le Mindef de souligner l’importance de la discipline dans les rangs.

Au général Bouba Dobekreo, commandant de la RMIA 5 et au général Ousseini Djibo commandant de la 5e région de gendarmerie, Joseph Beti Assomo a demandé de « punir avec fermeté les cas éventuels d’indiscipline dans les rangs afin de nous éviter les holocaustes auxquels nous assistons parfois, c’est-à-dire la mort de nos hommes en violation flagrante de consigne ».

Le ministre de la Défense a par ailleurs recommandé aux nouveaux responsables « d’entretenir le moral de la troupe, de maintenir la troupe mobilisée et de prévenir tout risque d’intoxication et de désinformation susceptible de produire des cas d’indiscipline ou de toucher au moral de la troupe ».

Aux soldats, le Mindef a lancé : « je voudrais ici dire à la troupe qu’elle reçoit ses instructions de la seule hiérarchie et non pas des réseaux sociaux ou des outils modernes de communication qui charrient parfois des messages curieux et bizarres, des appels de tout genre inappropriés en direction de notre armée ».

Source: www.camerounweb.com