2

Opération commando : une vieille abattue devant son petit-fils, les ambaboys déchaînés

Jeunes Dans Les Rues Pour Soutenir Les Soldats Mutins La guerre dans le NOSO

Wed, 21 Sep 2022 Source: www.camerounweb.com

• Les violences continuent dans l'ambazonie

• Elles engendrent des morts d’hommes et de femmes

• Une vieille dame a été malheureusement tuée



Ça grogne actuellement partout au Cameroun après que l’information selon laquelle une vieille a été tuée a commencé par se répandre sur internet comme une trainée de poudre. Ce sont les soldats qui seraient derrière ce crime, à en croire l’un des lanceurs d’alerte dans le pays. Une balle est partie se loger dans le corps de la femme, les tireurs étaient semble-t-il à la recherche des combattants ambazoniens.

La tragédie se passe à Bali qui est une commune du Cameroun située dans la région du Nord-Ouest et dans le département du Mezam, à l'ouest de Bamenda.

« Crime de guerre. Une grand-mère abattue par des soldats au quartier haoussa à Bali », informe le lanceur d’alerte avec une image de la victime à l’appui.

En effet, « le quartier a été envahi par l'armée à la recherche d'ambazoniens le 18 septembre 2022. Une grand-mère qui se trouvait dans son domicile va se faire abattre par un soldat après avoir ouvert sa porte », enchaîne-t-il.

Après, « s'en suivra alors un désaccord entre les soldats concernant le petit-fils de la victime. Certains demanderont à l'éliminer le qualifiant de futur ambazonien tandis que d'autres s'y opposeront ».

Pour la population, tuer un civil âgé est une chose, vouloir réserver le même sort à son petit-fils pour crainte qu’il veuille plus tard venger sa grand-mère en est une autre.

legende

La vieille tuée

« Au lieux d'aller chercher les vrais ambaboys en brousse, c'est au centre-ville qu'ils viennent tuer les innocents. Après les ministres du régime vont nous parler d'une armée républicaine.

Ils font même quoi dans le territoire voisin sans visa au point de tuer leurs mamans ? En tout cas l'armé ambazonienne va riposter.

Ces zozos viennent de créer un futur amba. Selons les témoignages, ils en créent comme ça au quotidien. Leurs actes odieux annoncent leur futur échec militaire.

Le dialogue, le dialogue et rien que le dialogue sincère est l’unique solution pour résoudre cette crise.

Et en plus ce n’est pas le ministre où le président qui leur demande de faire cela, appliquez le professionnalisme et penser à l'après-guerre, les gars le retour est souvent individuelle.

Ça fait près de cinq (05) ans que cette histoire a commencé donc les enfants qui avaient treize (13) ans à l'époque ont dix-huit (18) ans aujourd'hui. Donc ils sont déjà matures et ils peuvent déjà faire la guerre ; une façon de dire que ça c'est une guerre perpétuelle si les deux parties ne peuvent pas s'asseoir dans le bon sens », regrettent plusieurs intervenants.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: